Poutine se réjouit du réchauffement pour exploiter l’Arctique

ClimatPour le patron du Kremlin, la fonte des glaces va faciliter la navigation et l’extraction des ressources dans le Grand-Nord.

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trump et Poutine sont décidément sur la même longueur d’onde. Alors que le président américain (qui vient d’abroger les mesures d’Obama sur le climat) doit trancher d’ici à la fin de mai sur l’accord de Paris, son homologue russe remet en cause la responsabilité de l’homme dans le réchauffement mondial.

Non, «le réchauffement climatique n’est pas provoqué par les émissions de gaz à effet de serre», a déclaré jeudi Vladimir Poutine au Forum sur l’Arctique à Arkhangelsk, sur les bords de la mer Blanche. L’augmentation générale des températures «a commencé dans les années 1930, à l’époque il n’y avait pas encore de tels facteurs», a-t-il déclaré, jugeant «impossible» d’empêcher le phénomène. «La question est de s’y adapter», a ajouté le chef de l’Etat, qui a visiblement la ferme intention d’accentuer son empreinte écologique dans le Grand-Nord.

Tandis que son homologue finlandais, Sauli Niinisto, qualifiait le changement climatique de «grave menace» pour l’Arctique, Vladimir Poutine faisait l’éloge de la fonte des glaces qui allait faciliter la navigation et l’exploitation des ressources naturelles de cette région au «potentiel économique colossal». En effet, la zone polaire, qui, contrairement à l’Antarctique, n’est pas sanctuarisée, concentrerait plus de 20% des richesses énergétiques encore inexploitées de la planète, soit 13% des réserves pétrolières et 30% des réserves en gaz, selon l’Institut américain de géophysique. Près de 70% de ces réserves de gaz se trouvent sous juridiction nationale russe et la mer de Kara, au large de la côte nord de la Sibérie, disposerait d’autant de pétrole que l’Arabie saoudite. Une véritable poule aux œufs d’or pour Moscou.

L’enjeu est donc de taille. Il est économique, mais aussi hautement stratégique. En plus de permettre l’exploitation de ressources jusqu’à présent inaccessibles, la disparition de la banquise va ouvrir de nouvelles voies maritimes qui pourraient réduire potentiellement de plus d’un tiers la distance entre l’Asie et l’Europe, par rapport aux itinéraires traditionnels via les canaux de Suez et de Panamá. Les spécialistes estiment ainsi qu’en 2030, l’océan Arctique pourrait être navigable durant deux à six mois de l’année. Ce nouveau passage commercial reliant l’Atlantique au Pacifique fait l’objet de toutes les convoitises, notamment de la part des pays riverains. Mais la Russie, qui a déjà marqué sa présence par le déploiement d’une armada de brise-glaces dans la région, entend bien en prendre le contrôle.

Créé: 31.03.2017, 15h12

Articles en relation

L'idylle entre Trump et Poutine se poursuit

Etats-Unis/Russie Malgré ses attaques répétées contre nombre d'Etats, le président américain a renouvelé son désir de bonne entente avec Poutine. Plus...

Donald Trump salue l'«intelligence» de Poutine

Etats-Unis Le président élu a réagi moins de 24 heures après les sanctions prises contre Moscou par le président Barack Obama. Plus...

Réchauffement: tous les aspects de la vie affectés

Climat Presque tous les aspects de la vie sur Terre, des gènes aux écosystèmes entiers, sont affectés par le réchauffement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.