Passer au contenu principal

Le poumon vert de la planète suffoque

L’Amazonie absorbe de moins en moins le dioxyde de carbone rejeté par l’homme

Le taux de mortalité des arbres de la forêt amazonienne a augmenté de 30% en trente ans.? REUTERS
Le taux de mortalité des arbres de la forêt amazonienne a augmenté de 30% en trente ans.? REUTERS

La forêt amazonienne va mal. Très mal. Et c’est une mauvaise nouvelle pour le climat de la planète. Voici les principales conclusions d’une étude gigantesque, publiée le 19 mars dans la dernière édition de la revue Nature, et menée par une centaine de chercheurs sous la direction de l’Université de Leeds.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.