Pots-de-vin à l'étranger: la Suisse bonne élève

EtudePeu de progrès ont été réalisés dans la lutte contre les pots-de-vin à l'international. La Suisse, elle s'en sort bien.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La majorité des pays industrialisés ne poursuit pas ou peu la lutte contre la corruption dans le commerce à l'exportation. Seuls sept pays sur 44 punissent les entreprises et les personnes privées qui soudoient des agents publics étrangers, dont la Suisse.

Telle est la conclusion d'un rapport publié mercredi par l'organisation anti-corruption Transparency International. Au côté de la Suisse figurent aussi les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Italie, la Norvège et Israël. L'étude analyse la situation dans les 44 Etats qui ont signé une convention en la matière en 1997.

L'organisation atteste de la «mise en œuvre active» des dispositions par les sept Etats, dits modèles. Ceux-ci enquêtent activement sur les cas de corruption et poursuivent les entreprises en justice qui corrompent des agents publics étrangers.

Vingt-deux pays ont obtenu des résultats particulièrement médiocres, dont la Chine et l'Inde, évalués pour la première fois dans le rapport. Des membres de l'UE tels que la Belgique, la Pologne et la Finlande ne punissent pas non plus les entreprises qui corrompent des employés de haut rang à l'étranger, selon cette étude.

Punir les pots-de-vin

Quarante-quatre Etats ont signé en 1997 une convention sur la lutte contre la corruption d'agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales dans le cadre de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cette Convention établit des normes juridiquement contraignantes tendant à faire de ce genre de pots-de-vin une infraction pénale.

Selon le site officiel de l'OCDE, il s'agit du premier et du seul instrument international de lutte contre la corruption ciblant le soudoiement des agents publics étrangers. (afp/nxp)

Créé: 12.09.2018, 01h29

Articles en relation

«La Suisse comporte encore d'énormes failles»

Blanchiment d'argent La révision de la loi fédérale en la matière va être lancée en juin prochain. Mais Transparency International se montre très critique. Plus...

La Suisse ne fait pas assez contre le blanchiment

Transparency International La Suisse est à la traîne dans la lutte contre l'abus de l'anonymat que confèrent les entreprises et les trusts, trop souvent utilisés par la criminalité financière ou économique. Plus...

La Suisse au cinquième rang, selon Transparency

Corruption Septième en 2015, la Suisse est devancée en 2016 par les pays nordiques et la Nouvelle-Zélande. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Pour ou contre l'écornage des vaches?
Plus...