Passer au contenu principal

Ouragan MariaPorto Rico va perdre 14% de sa population

Des chercheurs indiquent que près d'un demi-million d'habitants vont quitter Porto Rico d'ici 2019, fuyant les ravages de Maria.

Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)
Une nouvelle étude indépendante a réévalué mardi le bilan de l'ouragan Maria à Porto Rico: près de 3000 personnes ont été tuées. (28 août 2018)
AFP
L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO
L'ouragan Maria a tué plus de 4600 personnes sur l'île américaine de Porto Rico l'an dernier, selon une étude indépendante publiée mardi et qui balaie le bilan officiel et très contesté de 64 morts. (29 mai 2018)Hurricane Maria, which pummeled Puerto Rico in September 2017, is likely responsible for the deaths of more than 4,600 people, some 70 times higher than official estimates, researchers at Harvard University said on May 29, 2018. / AFP PHOTO / Ricardo ARDUENGO
AFP
Ravagée par Irma il y a une dizaine de jours, toute la région a été mise en état d'alerte avant le passage de Maria qui s'est renforcé en moins de 24 heures, passant du statut de tempête tropicale à celui d'ouragan catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson. (Image - lundi 18 septembre 2017)
Ravagée par Irma il y a une dizaine de jours, toute la région a été mise en état d'alerte avant le passage de Maria qui s'est renforcé en moins de 24 heures, passant du statut de tempête tropicale à celui d'ouragan catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson. (Image - lundi 18 septembre 2017)
AFP
1 / 44

Près d'un demi-million de Portoricains vont quitter leur île caribéenne d'ici 2019, fuyant les ravages de l'ouragan Maria, soit 14% d'une population déjà frappée depuis dix ans par une profonde crise économique, selon des chercheurs.

Entre 114'000 et 213'000 Portoricains quitteront l'île chaque année «comme conséquence de l'ouragan Maria» qui a frappé l'île le 20 septembre, estiment les experts du centre d'études portoricaines du Hunter College à New York, dans un rapport publié en octobre. Entre 2017 et 2019, ce territoire américain de 3,4 millions d'habitants devrait perdre plus de 470.000 habitants. Quelque cinq millions de Portoricains vivaient déjà sur le continent avant l'ouragan.

«Dans la décennie ayant précédé l'ouragan Maria, l'émigration nette depuis Porto Rico vers les Etats-Unis a représenté environ un demi-million de personnes, soit la perte de 10% de la population de l'île», précisent les auteurs Edwin Melendez et Jennifer Hinojosa.

Economie chancelante

Des dizaines de milliers d'habitants ont déjà fui vers les Etats-Unis depuis le passage dévastateur de Maria. Une saignée qui fragilise encore l'économie chancelante de l'île.

«La baisse de la population de Porto Rico (...) a de nombreuses répercussions économiques sur l'île», souligne auprès de l'AFP Jorge Duany, anthropologue à l'université internationale de Floride (FIU). Spécialiste du sujet, il cite notamment le vieillissement de la population entraîné par cet exode, la fermeture des écoles et la chute du nombre de contribuables pouvant apporter aux finances publiques. L'ouragan Maria a fait au moins 51 morts à Porto Rico selon les autorités, la presse locale évoquant encore des dizaines de disparus. Lundi, seuls 42% des habitants avaient récupéré l'électricité et quelque 2600 personnes vivaient encore dans des refuges.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.