Pont de Gênes: le patron d'Atlantia démissionne

ItalieFragilisé par les enquêtes, le patron du groupe autoroutier partira avec plus de 14 millions de francs d'indemnité.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le patron d'Atlantia a démissionné mardi. Son retrait intervient alors que le groupe autoroutier italien, contrôlé majoritairement par la famille Benetton, est fragilisé par les enquêtes sur l'effondrement meurtrier du pont de Gênes en 2018.

Giovanni Castellucci, qui dirigeait Atlantia depuis 2006 et était considéré comme l'un des hommes de confiance de la famille Benetton, fait partie des personnes visées dans l'enquête principale concernant la chute du pont, qui a fait 43 morts en août 2018. Giovanni Castellucci partira avec une indemnité d'un peu plus de 14 millions de francs bruts, a précisé le groupe.

L'accord sur son départ prévoit que tous les frais liés à des procédures judiciaires, civiles ou administratives, qui impliqueraient Giovanni Castellucci, seront à la charge d'Atlantia, y compris le versement de dommages, «à moins qu'une mauvaise conduite frauduleuse émerge» des enquêtes.

Groupe dans la tourmente

Juste après le drame du pont de Gênes, Giovanni Castellucci, âgé aujourd'hui de 60 ans, avait proposé sa démission, mais Gilberto Benetton, numéro un de la holding familiale Edizione depuis décédé, lui avait demandé de rester. Mais, depuis la fin de la semaine dernière, le groupe est de nouveau plongé dans la tourmente.

Vendredi, la police financière de Gênes a en effet mené des perquisitions et a pris des mesures conservatoires concernant neuf dirigeants et techniciens de filiales d'Atlantia - trois assignations à résidence et six interdictions provisoires de travailler pour les services publics - dans le cadre d'une deuxième enquête pour de «fausses attestations» concernant des contrôles de viaducs autoroutiers avant et après l'écroulement du pont Morandi.

«Graves indices de culpabilité»

L'enquête a montré de «graves indices de culpabilité» concernant la rédaction de rapports avec «falsification et/ou omission» d'information, afin de «cacher aux inspecteurs du ministère des Infrastructures et des Transports des éléments sur la condition des ouvrages et leur état de conservation», a indiqué la police financière dans un communiqué. (ats/nxp)

Créé: 17.09.2019, 23h30

Galerie photo

Italie: un viaduc de l'autoroute A10 s'écroule à Gênes

Italie: un viaduc de l'autoroute A10 s'écroule à Gênes Une portion d'un viaduc de l'autoroute A10 s'est écroulé mardi à Gênes, ont annoncé les pompiers. La catastrophe a fait des dizaines de morts.

Articles en relation

Gênes commémore l'écroulement du pont

Italie Un an après l'écroulement meurtrier du pont de Gênes, l'Italie rend hommage mercredi à ses 43 victimes. Plus...

Gênes aura son pont à Noël 2019, promet son maire

Italie Marco Bucci a inauguré le chantier pour la destruction des ruines de l'ouvrage dont l'écroulement en août avait fait plus de 40 morts. Plus...

Le pont de Gênes reconstruit par la mafia?

Italie L'agence anticorruption craint que des criminels participent à l'édification d'un nouveau viaduc à la place de celui qui s'est effondré en août. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...