Passer au contenu principal

Corée du NordPompeo espère un autre sommet Trump-Kim

Kim Jong Un a déjà exprimé le souhait d'avoir un face-à-face avec Donald Trump «à une date rapprochée».

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a relancé le scénario d'une rencontre au sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un.
Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a relancé le scénario d'une rencontre au sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un.
Keystone

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a dit vendredi espérer qu'un nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un puisse se tenir «dans pas trop longtemps» pour faire des «progrès» dans les négociations sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

«J'espère que j'aurai l'occasion de retourner à Pyongyang dans pas trop longtemps pour poursuivre ces négociations», a aussi déclaré le chef de la diplomatie américaine sur la chaîne MSNBC.

Interrogé sur une autre chaîne, Fox News, il a estimé toutefois qu'il restait «encore un peu de travail» avant un second sommet Trump-Kim «pour faire en sorte que les conditions soient réunies et que les deux dirigeants soient en mesure de faire des progrès substantiels».

Le numéro un nord-coréen avait demandé une nouvelle rencontre avec le président des Etats-Unis après la première, historique, du 12 juin à Singapour, dans une récente lettre à Donald Trump. La Maison Blanche avait alors assuré être «ouverte» à une telle possibilité et avoir déjà commencé le travail de préparation.

A l'issue de son propre dernier sommet avec Kim Jong Un, cette semaine, le président sud-coréen Moon Jae-in a rapporté que l'homme fort de Pyonyang souhaitait un face-à-face avec Donald Trump «à une date rapprochée».

Les négociations sur la dénucléarisation nord-coréenne étaient dans l'impasse depuis le rendez-vous de Singapour, mais les concessions annoncées cette semaine par Kim Jong Un semblent avoir débloqué la situation et Mike Pompeo s'est dit prêt à reprendre «immédiatement» les discussions, dès la semaine prochaine à New York en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.