Plusieurs attentats déjoués au Niger

AfriqueUne série d'attentats contre la capitale Niamey et Diffa, une grande ville du sud-est, ont été déjoués ce week-end au Niger.

Un soldat en poste à Diffa, en 2016.

Un soldat en poste à Diffa, en 2016. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Samedi après-midi, «un groupe de cinq personnes dont deux terroristes avérés a été arrêté au quartier aéroport (qui abrite l'aéroport international de Niamey)». «Ces terroristes avaient l'intention de perpétrer des attentats dans la ville de Niamey ou ses environs», selon un communiqué du ministère nigérien de la Défense lu à la radio d'Etat. Le communiqué n'a fourni aucun détail sur l'identité de ces personnes ni sur leurs cibles.

Deux autres attaques ont été déjouées à Diffa dimanche, selon le ministère de la Défense, qui a confirmé des informations données lundi matin par des autorités locales, qui incriminaient le groupe islamiste nigérian Boko Haram. Ville de 200'000 habitants, Diffa est située à quelques kilomètres de la frontière du Nigeria, berceau de Boko Haram.

Eglise visée

«Dans la nuit du 2 au 3 juin (de dimanche à lundi), quatre autres kamikazes ont été neutralisés, dont un au dépôt de la Sonidep (Société nigérienne des dépôts pétroliers, publique) de la ville de Diffa et trois à l'aéroport avec leurs ceintures d'explosifs et des fusils Kalachnikov AK 47», selon le communiqué.

Une source municipale avait indiqué à l'AFP que «quatre kamikazes de BH (Boko Haram)» avaient été tués «à côté de la Sonidep». Dimanche matin, toujours à Diffa, c'est une attaque contre une église qui a été évitée.

«Le kamikaze et son guide ont été arrêtés devant l'église, ils étaient en possession d'une ceinture d'explosifs avec son dispositif de mise à feu, et d'un pistolet automatique avec un chargeur de 13 cartouches», selon le communiqué du ministère, corroborant les déclarations de l'élu local à l'AFP lundi matin. Des ambassades occidentales, notamment française et américaine, avaient alerté samedi sur des risques d'attaques terroristes au Niger.

Opérations de ratissage

Mi-avril, Diffa avait déjà été frappée par une attaque d'envergure des djihadistes contre la caserne centrale de la gendarmerie et des domiciles privés, qui avait fait un nombre indéterminé de morts. Ecoles et marchés avaient alors été fermés plusieurs jours pour prévenir d'autres attaques.

Et fin mars 2019, au moins dix civils ont été tués dans un attentat suicide et une attaque de Boko Haram dans la ville-garnison de N'Guigmi, située au nord de Diffa. Cette région de Diffa est le théâtre depuis février 2015 de nombreuses attaques de Boko Haram.

Le ministère de la Défense a annoncé lundi soir, dans le même communiqué, des «opérations de ratissage terrestres et aériennes menées par la force multinationale (qui réunit les armées du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Cameroun) contre des positions du groupe terroriste Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad», affirmant avoir tué «53 terroristes». Un bilan toutefois impossible à recouper de source indépendante.

Depuis deux semaines, des habitants de Diffa ont observé des bombardements aériens dans le lit du Lac Tchad ainsi qu'un intense ballet d'avions de chasse décollant de l'aéroport de Diffa. Outre les attaques de Boko Haram, le Niger doit faire face aux attaques récurrentes des islamistes de groupes sahéliens dans le nord et l'ouest du pays. (ats/nxp)

Créé: 04.06.2019, 05h20

Articles en relation

«Les victimes ont été calcinées»

Niger Un camion-citerne a explosé près de l'aéroport à Niamey, faisant 55 morts. Plus...

Le bilan de l'explosion du camion citerne en hausse

Niger Les autorités nigériennes ont transmis un nouveau bilan, après l'explosion d'un camion citerne le 6 mai, de 76 morts. Plus...

28 soldats tués près de la frontière malienne

Niger Vingt-huit militaires nigériens sont morts mardi dans une attaque survenue dans la région de Tillabéri. Plus...

Boko Haram inquiète le Niger pour 2019

Afrique Le Niger redoute de nouvelles attaques du groupe djihadiste, toujours fort, pour le début de l'année 2019. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.