Plus de 300 yacks morts de faim dans l'Himalaya

IndeLes fortes chutes de neige ayant bloqué l'accès à la vallée indienne de Mukuthang, l'alerte sur la pénurie d'aliments des yacks a été vaine.

«Nous avons tenté plusieurs fois de les aider, mais cela s'est avéré impossible. Aucune route ou voie aérienne n'était praticable en raison des conditions météo», a déclaré un responsable local.

«Nous avons tenté plusieurs fois de les aider, mais cela s'est avéré impossible. Aucune route ou voie aérienne n'était praticable en raison des conditions météo», a déclaré un responsable local. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins 300 yacks ont péri dans une vallée indienne de l'Himalaya, ont annoncé dimanche des responsables locaux. Ils sont morts de faim en raison d'un hiver particulièrement rude.

Des responsables du Sikkim - un Etat de l'extrême nord-est de l'Inde coincé entre le Népal, la Chine et le Bhoutan - ont expliqué avoir reçu en décembre de premières demandes d'aide d'une cinquantaine d'habitants isolés de la vallée de Mukuthang. A l'issue de fortes chutes de neige, ils ont demandé de la nourriture pour alimenter leur troupeau de 1500 yacks, qui fournissent aussi bien du lait que de la laine, et font également office de moyen de transport.

«Nous avons tenté plusieurs fois de les aider, mais cela s'est avéré impossible. Aucune route ou voie aérienne n'était praticable en raison des conditions météo. Nous avons finalement réussi à accéder à la vallée et nous avons déjà confirmé la mort de 300 yacks», a déclaré un responsable local, Raj Kumar Yadav.

Ressource cruciale

«Les familles présentes sur place affirment que 500 yacks sont morts de faim. Nous essayons de confirmer ces informations. Une cinquantaine de yacks reçoivent également des soins médicaux d'urgence», a-t-il ajouté.

Les yacks représentent l'une des principales ressources de la région, qui dépend du tourisme. Chaque année, quelques yacks meurent en raison des conditions météo extrêmes sévissant dans la région, mais le bilan actuel est sans précédent, selon les autorités.

«Le climat était trop dur. D'importantes chutes de neige en décembre ont été suivies par d'autres chutes de neige et même l'herbe ne poussait plus. Ils sont morts de faim et de froid à la fois», a expliqué Raj Kumar Yadav.

Les autorités locales ont pris des mesures pour enterrer le bétail mort et venir en aide aux habitants de la vallée, située à environ 70 km de la capitale du Sikkim, Gangtok. (ats/nxp)

Créé: 12.05.2019, 14h43

Articles en relation

Le robuste yak gravit les monts suisses

Terroirs Le soyeux bovidé himalayen se plaît de plus en plus chez nous. Son élevage reste rare dans le canton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Levrat quitte la présidence du PS
Plus...