Le pilote s'est détaché alors que le vaisseau se désintégrait

Virgin GalacticLe pilote miraculé du SpaceShipTwo de Virgin a expliqué aux enquêteurs comment il avait réussi à s'extraire du vaisseau pendant que l'engin se désintégrait.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le pilote du SpaceShipTwo de Virgin Galactic, qui a miraculeusement survécu au crash du vaisseau spatial le mois dernier, est parvenu à se détacher pendant que l'engin se désintégrait, alors que le copilote n'a pas survécu.

Peter Siebold, gravement blessé lors de l'accident, a expliqué aux enquêteurs que son «extraction du vaisseau était la conséquence de la désintégration de ce dernier» à 13'700 mètres d'altitude, a indiqué mercredi 12 novembre le Bureau fédéral d'enquête sur les accidents de transport (NTSB) américain,dans un communiqué.

Il est parvenu à «se détacher de son siège avant le déploiement automatique du parachute, a-t-il ajouté.

Anomalie liée au système de queue pivotante

En revanche, le pilote n'était »pas au courant« que le co-pilote Michael Albury avait prématurément débloqué un système de queue pivotante destiné à ralentir l'appareil pendant son retour sur Terre avec un effet »feuille morte«. Ce dispositif a été déclenché à Mach 1.0, au lieu de Mach 1.4 normalement.

Cette anomalie est pour l'instant la principale piste des enquêteurs pour comprendre les raisons du crash survenu le 31 octobre dans le désert du Mojave, en Californie (ouest des Etats-Unis).

SpaceShipTwo s'est désintégré quelques secondes après la manœuvre qui, elle-même, est survenue quelques secondes après que la navette se soit séparée de son avion de lancement WhiteKnightTwo.

Un an d'enquête

Une deuxième manette doit normalement être actionnée pour activer ce système de retour dans l'atmosphère, mais elle n'avait pas été abaissée lors de l'accident. Les enquêteurs ne savent toujours pas pourquoi le système s'est mis en route sans cette seconde manœuvre.

L'enquête du NTSB devrait durer au moins un an.

Cet accident constitue un revers important pour le milliardaire britannique Richard Branson et son rêve d'être un pionnier du tourisme spatial grâce à son entreprise Virgin Galactic.

Branson reste optimiste malgré le revers

L'entreprise de transport aérospatial espère toutefois reprendre dans les six prochains mois des vols d'essais avec un nouveau vaisseau, qui est achevé à 65%.

Quelque 700 personnes, dont de nombreuses célébrités comme Leonardo DiCaprio, Ashton Kutcher et Demi Moore, ont déjà réservé des billets à 250.000 dollars pour une escapade spatiale avec Virgin Galactic, qui a indiqué qu'il y avait eu »un faible pourcentage de demandes de remboursements... dues à des raisons personnelles«, depuis l'accident.

Richard Branson a reconnu lui-même que cet accident était un »horrible revers«, tout en affichant sa volonté d'aller de l'avant. »Je ne pense pas que quiconque examinant ce programme souhaite que nous y mettions un terme«, a-t-il déclaré sur la chaîne américaine NBC.

Le crash du SpaceShipTwo est survenu la même semaine que l'explosion de la fusée Antares, qui devait ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), mettant en lumière les risques de l'exploration spatiale. (afp/nxp)

Créé: 12.11.2014, 21h56

Articles en relation

Crash du SpaceShip2: les experts découvrent une anomalie

Virgin Galactic L'enquête sur le crash s'oriente vers le déblocage prématuré d'ailerons pivotants sur le vaisseau spatial de Virgin. Plus...

Virgin Galactic avait été mis en garde sur la sécurité

Accident «Je les ai avertis que le moteur de la fusée était potentiellement dangereux», a affirmé une experte. Trois personnes sont mortes en 2007 à cause de l'explosion d'un moteur de fusée. Plus...

Malgré le crash, Branson rêve encore de tourisme spatial

Vaisseau écrasé S'exprimant dans le désert californien où s'est écrasé la veille son vaisseau SpaceShipTwo, le patron de Virgin Richard Branson a promis de poursuivre son rêve de tourisme dans l'espace, mais pas «aveuglément». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...