Sous un Picasso, une page de journal français

ArtDes chercheurs viennent de faire une découverte importante pour mieux comprendre la genèse de «Maternité au bord de la mer».

L'oeuvre «Maternité au bord de la mer» a été peinte après le 18 janvier 1902.

L'oeuvre «Maternité au bord de la mer» a été peinte après le 18 janvier 1902. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Grâce à une technologie d'imagerie infrarouge, des chercheurs ont identifié, sous la surface d'une toile de Picasso d'un musée japonais, une page de journal, une découverte qui permet d'éclairer les circonstances de la création de l'oeuvre «Maternité au bord de la mer».

«Pour vérifier que la mise au point était bien nette, nous avons orienté la caméra sur le visage de la mère et à ma grande surprise nous avons immédiatement vu apparaître un texte de journal!», raconte John Delaney, chercheur de la National Gallery of Art à Washington, dans un communiqué.

Il a réalisé l'étude avec Keiko Imai, conservatrice en chef du musée Pola situé à Hakone (ouest de Tokyo) où se trouve cette toile de la période bleue de l'artiste, qui doit être prochainement prêtée au musée d'Orsay à Paris (de septembre 2018 à janvier 2019).

Exemplaire de 1902

Pour identifier l'origine de ce texte, celle-ci est allée écumer les archives du quotidien français littéraire, artistique et politique «Le Journal», dont Pablo Picasso (1881-1973) était un fréquent lecteur. Elle a alors retrouvé un exemplaire du 18 janvier 1902 correspondant exactement au texte visible, où il est notamment question de débats au Parlement britannique ou encore de la création d'un Salon de peinture et de sculpture à l'Automobile-Club de France.

La découverte de ces articles démontre que le tableau a été peint après cette date à Barcelone, où Picasso s'était installé début janvier en provenance de la capitale française.

De «précédentes couches»

La raison de la présence de ce papier journal n'est pas claire, selon le communiqué, mais «il a peut-être été utilisé par l'artiste pour couvrir de précédentes couches avant d'en peindre une nouvelle ou bien la composition finale» du tableau, une pratique dont Picasso était coutumier.

La technologie utilisée a également fourni aux chercheurs des images plus précises d'une autre composition présente sous la surface, qui avait été identifiée au cours de précédentes recherches. On distingue ainsi le mobilier sur lequel est assise une femme, avec à ses côtés un verre d'absinthe. (afp/nxp)

Créé: 06.06.2018, 09h08

Articles en relation

La «fillette» de Picasso adjugée 115 millions

Art Le tableau «La fillette à la corbeille fleurie» de Pablo Picasso a été vendu aux enchères à New York pour 115 millions de dollars. Plus...

Ce Picasso appartient à... 25'000 personnes

Genève Quelque 25'000 internautes ont acquis ensemble un Picasso via le site Qoqa. Ils peuvent l'admirer pour la première fois vendredi à Genève. Plus...

Un autoportrait de Picasso à 70 millions

Enchères La maison de ventes aux enchères Christie's va vendre, à New York, une toile du célèbre peintre estimée à près de 70 millions de dollars. Plus...

Le Picasso «participatif» bientôt exposé au MAMCO

Genève Acheté par la communauté du site Qoqa.ch, le «Buste de mousquetaire» sera bientôt visible à Genève. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...