Un des petits du lion Cecil abattu par un chasseur

ZimbabweL'un des descendants du célèbre félin a connu le même sort que son paternel et finira cloué sur un mur.

Le lion Cecil en 2015. Son fils Xanda, 6 ans, vient lui aussi de trouver la mort.

Le lion Cecil en 2015. Son fils Xanda, 6 ans, vient lui aussi de trouver la mort. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un chasseur de trophées a abattu l'un des petits du lion Cecil, dont la mort en 2015 provoquée par un autre chasseur avait défrayé la chronique dans le monde entier, ont déclaré vendredi des chercheurs.

Xanda, un lion âgé de 6 ans qui était équipé d'un collier GPS permettant de suivre ses déplacements, a été tué le 7 juillet dans l'ouest du Zimbabwe, à proximité du lieu où un chasseur américain avait abattu le père du félin, à l'aide d'un puissant arc et d'une flèche.

«Xanda a été tué par un chasseur de trophées dans le cadre d'une chasse légale à l'extérieur du parc national de Hwange», a déclaré à l'AFP Andrew Loveridge, du département de zoologie de l'Université britannique d'Oxford. «En tant que chercheurs, nous sommes attristés de perdre un animal qu'on étudiait depuis sa naissance», a-t-il ajouté.

Cecil valait 55'000 dollars

La mort en 2015 de Cecil, mâle dominant remarquable par sa crinière noire, avait provoqué un tollé dans le monde auprès des défenseurs des animaux. Le félin était l'une des attractions du parc de Hwange.

La justice zimbabwéenne avait finalement renoncé à poursuivre l'organisateur du safari, le Zimbabwéen Theo Bronkhorst. Le dentiste américain Walter Palmer, qui avait tué Cecil et payé 55'000 dollars pour son safari, n'avait pas été inquiété par la justice.

Dans le cadre d'un projet de l'Université d'Oxford, Cecil et Xanda étaient équipés de colliers GPS, qui ont révélé que les deux félins s'étaient éloignés du parc pour entrer dans une zone où la chasse était légale.

Le chasseur de trophées qui a abattu Xanda n'a pas été identifié mais nombre d'entre eux viennent des Etats-Unis ou d'Afrique du Sud. Ils paient des dizaines de milliers de dollars pour leur permis de chasse.

«Inacceptable»

Selon le quotidien britannique «Daily Telegraph», l'expédition qui fut fatale pour Xanda était organisée par le Zimbabwéen Richard Cooke, qui a rendu le collier GPS lorsqu'il l'a découvert sur le félin. Xanda était à la tête d'une famille de deux lionnes et plusieurs lionceaux. Il faisait partie des 12 petits de Cecil qui étaient encore en vie l'an dernier.

«L'abattage de lions au nom du divertissement doit cesser», a réagi Tennyson Williams, directeur Afrique de l'organisation World Animal Protection, qui a qualifié d'«inacceptable la mort cruelle et insensée de Xanda».

«L'Afrique bénéficierait plus d'une industrie basée sur la protection des lions que sur leur chasse», a-t-il assuré. De leurs côtés, les partisans de la chasse estiment que cette industrie permet de financer des projets de conservation à long terme de la faune. (afp/nxp)

Créé: 21.07.2017, 10h48

Articles en relation

Procès maintenu pour l'organisateur de la chasse fatale

Lion Cecil La justice lui reproche d'avoir organisé la traque du lion Cecil, près du parc national de Hwange, au cours de laquelle un dentiste américain a abattu le célèbre fauve. Plus...

Les grands chasseurs se défendent après la mort du lion Cecil

Chasse Les chasseurs professionnels essaient de préserver leur image en mettant en avant les emplois qu'ils génèrent ainsi que l'apport de devises en Afrique. Plus...

La mort de «Cecil» porte un coup à la chasse aux lions

Zimbabwe Des ONG réclament la fin des safaris pour riches, qui contribueraient au déclin de l’espèce. Mais l'argument fait débat. Plus...

Le Zimbabwe renonce à poursuivre le dentiste américain

Justice Dans l'affaire du lion Cecil, l'Américain qui avait tué l'animal ne pourra plus chasser dans le pays, mais n'encourra aucunes poursuites. Plus...

Le procès de l'organisateur du safari fatal au lion Cecil repoussé

Zimbabwe Theo Bronkhorst devait être jugé lundi au Zimbabwe. Les audiences ont été suspendues jusqu'au 15 octobre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les 30 ans du mur de Berlin
Plus...