Peine de mort pour le meurtre d'une touriste

ThaïlandeUn Thaïlandais a été condamné à mort cette semaine pour le viol et le meurtre d'une touriste allemande en avril.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jeune Thaïlandais a été condamné à mort pour le viol et le meurtre d'une touriste allemande alors qu'il se trouvait sous l'effet de méthamphétamines, sur une île paradisiaque prisée des vacanciers en avril.

Le corps de la jeune femme de 27 ans avait été retrouvé caché sous un amas de pierres et de feuilles mortes, sur Koh Sichang, île du golfe de Thaïlande.

«Le tribunal le condamne à la peine de mort, compte tenu du meurtre commis pour cacher son crime», a annoncé le tribunal, qui a rendu son verdict mercredi. Le cas de cet éboueur de 24 ans a en effet été aggravé par le fait qu'il a tué la jeune femme qui cherchait à fuir après le viol, à coups de pierres sur la tête. L'accusé, qui était sous l'effet de méthamphétamines, a reconnu les faits.

40 millions de visiteurs par an

Le tourisme est habituellement sans risque en Thaïlande, y compris pour les femmes seules, dans ce pays qui accueille quelque 40 millions de visiteurs par an. En 2014, la découverte des corps de deux touristes britanniques sur une plage de Koh Tao avait fait scandale, notamment en raison de la non-protection de la scène de crime et de la diffusion de photos des corps.

Deux travailleurs immigrés birmans avaient été reconnus coupables du meurtre et condamnés à mort, au terme d'un procès controversé. Mais les deux hommes sont toujours en prison, la Thaïlande commuant le plus souvent les peines de mort en prison à vie. En juin 2018, la Thaïlande a néanmoins procédé à une exécution par injection létale, pour la première fois depuis 2009. (afp/nxp)

Créé: 12.07.2019, 05h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...