«Tous les pays doivent convaincre l'Iran »

Tensions USA-IranWashington demande que les autres pays aident à désamorcer la situation en Iran et à garder la paix dans la région.

Brian Hook est l'émissaire américain dans le Golfe.

Brian Hook est l'émissaire américain dans le Golfe. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Washington exhorte «de désamorcer la tension» dans le Golfe, a déclaré dimanche à Koweït l'émissaire américain pour l'Iran Brian Hook. Au cours d'une conférence de presse, le diplomate a assuré que les Etats-Unis «n'ont aucun intérêt à une confrontation militaire avec l'Iran».

«Nous avons renforcé notre dispositif dans la région pour des raisons purement défensives», a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis ont décidé mi-juin d'envoyer 1'000 militaires supplémentaires au Moyen-Orient sur fond de tensions croissantes avec l'Iran et d'attaques de pétroliers près du détroit d'Ormuz, essentiel pour l'acheminement des exportations mondiales de pétrole.

Fin mai, l'administration du président Donald Trump avait déjà annoncé le déploiement de 1'500 soldats, après l'envoi dans le Golfe d'un navire de guerre et d'une batterie de missiles Patriot.

«Il n'y a actuellement pas de canal de communication indirect» avec Téhéran«, a indiqué M. Hook, après s'être entretenu avec le chef de la diplomatie koweïtienne. »Le Président (Trump) n'a pas fait passer de message à l'Iran (...) mais de nombreux pays nous ont proposé leur aide pour désamorcer la situation et encourager l'Iran à cesser de menacer la région«.

«Nous désirons que l'Iran se comporte plus comme un pays normal et moins comme une cause révolutionnaire», a ajouté M. Hook. Et si nous pouvons imaginer un Iran pacifique, nous pouvons imaginer un Moyen-Orient pacifique».

«Le régime iranien est une menace pour la liberté de navigation» dans la région, a-t-il poursuivi en affirmant que «toutes les nations du monde ont intérêt à ce que la liberté de circulation soit assurée».

Les tensions entre l'Iran et les Etats-Unis ont crû depuis que Washington a décidé en mai 2018 de se retirer unilatéralement de l'accord international sur le nucléaire conclu en 2015, rétablissant ensuite de lourdes sanctions contre l'économie iranienne. (afp/nxp)

Créé: 23.06.2019, 17h18

Articles en relation

Cyberattaques américaines contre l'Iran

Moyen-Orient Après avoir annulé des frappes au dernier moment, Donald Trump aurait autorisé une réponse sous forme de cyberattaque. Plus...

L'Iran exécute un «espion» de la CIA

Tensions Iran -USA Le gouvernement iranien a condamné à mort un Américain soupçonné d'avoir fait de l'espionnage pour les Etats-Unis. Plus...

L'Iran menace les Etats-Unis en cas d'attaque

Moyen-Orient Le président américain Donald Trump a maintenu ses menaces de représailles contre Téhéran qui a abattu un drone américain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Chinois exportent à nouveau
Plus...