Passer au contenu principal

Le pays où la corruption file à la vitesse d'un TGV

L’arrestation, lundi, d’Ercole Incalza, le puissant chef du département «Grands travaux» du Ministère des infrastructures, lève un voile sur la corruption au plus haut niveau de l’Etat italien.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.