Passer au contenu principal

CoronavirusParmelin négocie avec l'UE la livraison de masques

L'UE devait bloquer l'exportation de matériel vers des pays de l'AELE comme la Suisse. Le ministre de l'Economie annonce avoir surmonté cet obstacle.

Guy Parmelin a annoncé vendredi une percée dans la livraison de matériel de protection pour la Suisse. La présidente de la Commission européenne avait déclaré dimanche que l'UE allait bloquer l'exportation de ce matériel en raison de la pandémie de coronavirus.

Après plusieurs contacts avec le commissaire européen au commerce Phil Hogan, Bruxelles a donné pour instruction aux pays membres de l'Union européenne de ne plus bloquer les exportations de matériel de protection vers la Suisse et les autres pays de l'Association européenne de libre échange (AELE), a écrit vendredi le ministre de l'économie sur Twitter.

Le conseiller fédéral a remercié la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et celle de la Commission européenne Ursula von der Leyen. Dans un message publié dimanche sur Twitter, cette dernière avait annoncé que les masques et les autres produits nécessaires à la lutte contre la pandémie ne pourraient être exportés vers des pays tiers qu'avec l'autorisation expresse du gouvernement concerné.

Le commissaire européen Phil Hogan a également confirmé sur Twitter que les pays de l'AELE (Suisse, Norvège, Liechtenstein, Islande) ne sont plus concernés dès le 21 mars par l'interdiction d'exporter du matériel de protection dans des Etats non-membres de l'UE.

La raison de cette exception pour l'AELE est leur «profonde intégration dans le marché commun» ainsi que «l'intégration des chaînes de valeur et des réseaux de distribution», explique la Commission européenne dans ses directives publiées vendredi.

Blocages allemands

Depuis le début de la crise du coronavirus en Europe, plusieurs incidents se sont produits avec des exportations. Début mars par exemple, les douanes allemandes avaient bloqué une livraison de masque de protection à destination de la Suisse.

Le gouvernement allemand avait interdit l'exportation de matériel de protection médical dans d'autres pays de l'UE ou tiers afin de garantir la couverture de sa propre population. Cette interdiction visait notamment des masques, des lunettes et des habits de protection. Un autre cas a concerné le blocage par l'Allemagne de biens médicinaux en provenance de Chine à destination de la Suisse. La France et l'Italie auraient également bloqué des livraisons de matériel important dans la lutte contre le coronavirus vers la Suisse.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.