Le Parlement libyen rompt les relations avec Ankara

LibyeAcquis au maréchal Khalifa Haftar, les députés libyens ont sanctionné samedi le soutien de la Turquie aux forces du GNA.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Parlement libyen, qui ne reconnaît pas la légitimité du Gouvernement d'union nationale (GNA) établi à Tripoli, a voté samedi la rupture des relations avec la Turquie, selon un porte-parole. Cette décision fait suite à un récent accord militaire conclu entre Ankara et le GNA.

Deux accords

Le Parlement a également demandé à ce que le chef du GNA -reconnu par la communauté internationale- Fayez al-Sarraj soit jugé pour «haute trahison». Elu en 2014, le Parlement est un allié du maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est libyen qui a lancé en avril une offensive contre le GNA.

Lors d'une session «urgente» à Benghazi (est), le Parlement «a voté à l'unanimité la rupture des relations avec la Turquie», a déclaré son porte-parole, Abdallah Bleheq. Il a aussi approuvé «l'annulation des mémorandums de sécurité et de coopération militaire (...) entre le gouvernement» de Fayez al-Sarraj et Ankara, a-t-il ajouté.

Fin novembre, le GNA avait signé deux accords avec la Turquie. L'un porte sur la coopération militaire et l'aide que la Turquie pourrait apporter au GNA dans sa lutte contre les troupes du maréchal Haftar.

Le second permet à la Turquie de faire valoir des droits sur de vastes zones en Méditerranée orientale riches en hydrocarbures, au grand dam de la Grèce, de l'Egypte, de Chypre et d'Israël. Et le Parlement turc a voté jeudi une motion permettant au président Recep Tayyip Erdogan d'envoyer des militaires en Libye pour soutenir le GNA.

«Haute trahison»

«Le chef du GNA, ses ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur (...) doivent être jugés pour haute trahison et pour avoir ramené le colonialisme» en Libye, a dit le porte-parole.

Abdallah Bleheq a indiqué que le Parlement avait aussi voté «l'abrogation» de l'accord de Skhirat (Maroc, en 2015), qui a donné naissance au GNA. Il a appelé les Etats et organisations internationales à «retirer leur reconnaissance au GNA».

Il était difficile de vérifier le nombre de députés présents lors de la session de samedi de source indépendante. Des médias pro-GNA ont estimé pour leur part que le quorum n'était pas atteint.

Le Parlement est aujourd'hui affaibli par des divisions après le départ d'une quarantaine de députés anti-Haftar pour Tripoli. Le GNA et le maréchal Haftar se disputent le pouvoir depuis plusieurs années en Libye, pays qui s'est enfoncé dans le chaos après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. (ats/nxp)

Créé: 04.01.2020, 21h25

Articles en relation

Feu vert du parlement à un déploiement en Libye

Turquie Recep Tayyip Erdogan pourra envoyer des soldats en Libye pour soutenir le Gouvernement d'union nationale (GNA). Le mandat est valable un an. Plus...

La Turquie pousse ses pions dans le conflit libyen

Afrique du Nord La présidence turque a transmis au Parlement pour examen une motion autorisant le déploiement de militaires en Libye. Plus...

L'envoi de troupes en Libye sera voté en janvier

Turquie Le parlement turc décidera le mois prochain si ses soldats partent soutenir le gouvernement de Tripoli face au maréchal Haftar. Plus...

La Libye au centre d'une visite surprise d'Erdogan

Tunisie Sans avoir annoncé sa venue au préalable, le président turc a rencontré pour la première fois son homologue Kais Saied mercredi à Tunis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...