A Paris, jeter son mégot peut coûter 68 euros

PropretéLa Ville Lumière est réputée être sale. Après une campagne de sensibilisation et la pose de 30 000 poubelles, elle durcit le ton.

La Mairie de Paris estime ramasser chaque année quelque 350?tonnes de mégots sur les 2900?kilomètres de trottoirs.

La Mairie de Paris estime ramasser chaque année quelque 350?tonnes de mégots sur les 2900?kilomètres de trottoirs. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Attention, une amende de 68 euros pour un mégot de cigarette jeté par terre peut nuire gravement à votre porte-monnaie. La mesure de la Ville de Paris est radicale. Elle s’applique depuis le 1er octobre et fait suite à une vaste campagne de prévention mise en place depuis septembre.

Le plan de lutte contre les incivilités dans la capitale française passe donc aussi par la propreté de ses chaussées. Déjà fort encombrées par les scories de clopes, puisque la Mairie de Paris estime ramasser chaque année quelque 350 tonnes de mégots sur les 2900 kilomètres de trottoirs de Paname.

Objectif JO

«La lutte contre la prolifération des mégots passe aussi par la mobilisation des entreprises», communique, entre autres, Anne Hidalgo. La maire de Paris, dont la ville est candidate à l’organisation des Jeux olympiques de 2024, veut donner un coup de propre à sa cité qui a la réputation mondiale d’être sale… Un récent sondage sur le site Tripadvisor plaçait Paris en 24e position des destinations internationales en termes de propreté. Le défi est de taille et l’Exécutif parisien entend impliquer tous les habitants. Inclus les cafés, les restaurants mais aussi les entreprises, incitées à installer des cendriers mobiles et à sensibiliser leurs employés lors des pauses cigarettes. Celles qui forment des attroupements de cadres en costume-cravate ou tailleur sur les trottoirs des quartiers d’affaires.

Un cendrier tous les 100 m

C’est avec la volonté de «diminuer cette pollution», selon les termes utilisés, que Paris a installé 30 000 nouvelles poubelles «Bagatelle» comportant chacune des éteignoirs. Il y a donc désormais une poubelle cendrier tous les 100 mètres à Paris. Par ailleurs, 15 000 cendriers de poche ont été distribués durant l’été pour sensibiliser touristes et habitants avec le slogan «la propreté est l’affaire de tous».

Les mesures de prévention ont ainsi commencé dès septembre avec la distribution de quelques milliers de faux PV. En parallèle, les inspecteurs du service municipal de la propreté ont vu leurs effectifs augmenter. Quelque 500 agents en civil composent une véritable brigade anti-incivilités et patrouillent dans les rues de Paris. Eux seuls sont habilités à sortir leur carnet à souche pour coller des contraventions de 68 euros mais ils ne peuvent dresser l’amende qu’en constat de flagrant délit.

Crottes et chewing-gums…

Cela fait plusieurs années que Paris demandait à l’Etat français de durcir la législation. L’amende à 35 euros n’était pas suffisamment dissuasive et était facilement contestable vu l’absence d’alternative. Avec les poubelles «Bagatelle» et les amendes à 68 euros, Paris s’est donné les moyens de durcir le ton envers les fumeurs et tous les pollueurs de l’espace public… Car le décret qui permet l’amende pour jet de détritus concerne aussi les chewing-gums et les déjections canines.

(TDG)

Créé: 01.10.2015, 19h48

Articles en relation

Paris bannit les vieux camions et bus polluants

France Depuis mardi, les autocars et les poids lourds mis en service avant 2001 sont interdits. Objectif: Paris ville sans diesel en 2020. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...