Passer au contenu principal

Proche-OrientPalestiniens et Israéliens poursuivront les négociations fin octobre

En raison des fêtes religieuses juives et musulmanes, qui ont lieu ces prochains jours, la reprise des pourparlers de paix entre Palestiniens et Israéliens reprendront fin octobre.

Quelques jours après la Suède, le porte parole du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a décéarl qu'il faudra bien reconnaître la l'Etat palestinien. (6 octobre 2014)
Quelques jours après la Suède, le porte parole du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a décéarl qu'il faudra bien reconnaître la l'Etat palestinien. (6 octobre 2014)
Reuters
Mahmoud Abbas a réclamé à la tribune de l'ONU la fin de l'occupation israélienne et «l'indépendance de l'Etat de Palestine». (26 septembre 2014)
Mahmoud Abbas a réclamé à la tribune de l'ONU la fin de l'occupation israélienne et «l'indépendance de l'Etat de Palestine». (26 septembre 2014)
AFP
Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussitôt ordonné mardi à l'armée de répliquer aux roquettes tirées dans l'après-midi de la bande de Gaza malgré un cessez-le-feu provisoire. (Mardi 19 août 2014)
Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a aussitôt ordonné mardi à l'armée de répliquer aux roquettes tirées dans l'après-midi de la bande de Gaza malgré un cessez-le-feu provisoire. (Mardi 19 août 2014)
AFP
1 / 19

Les négociateurs palestiniens et israéliens présents au Caire sont tombés d'accord mardi pour poursuivre fin octobre leurs discussions indirectes pour une trêve durable dans la bande de Gaza, a annoncé un responsable du Hamas.

Ce report de date serait dû aux fêtes religieuses juives et musulmanes, qui ont lieu ces prochains jours.

«Nous avons fini les négociations indirectes (...), il a été décidé qu'elles reprendraient à la dernière semaine d'octobre», a annoncé sur son compte Facebook un haut responsable du mouvement islamiste Hamas qui fait partie de la délégation palestinienne, Ezzat al-Rishq.

Les représentants du mouvement du Fatah du président Mahmoud Abbas et du Hamas, qui forment la délégation palestinienne, vont cependant rester au Caire pour engager des discussions au sujet de leurs dissensions internes.

Ces négociations se sont tenues après que l'armée israélienne a annoncé avoir tué deux Palestiniens accusés d'avoir assassiné trois jeunes Israéliens en juin. Ce drame avait marqué le début du récent conflit meurtrier à Gaza. La délégation palestinienne a proposé que les discussions d'octobre soient centrées sur la reconstruction de Gaza, la construction d'un port et la rénovation de l'aéroport.

De son côté, Israël exige la démilitarisation de la bande de Gaza, une condition refusée par le Hamas.

Reconstruction coûteuse

Le nouveau délai, annoncé mardi après une première séance de négociations organisée sous l'égide de l'Egypte, était prévisible en raison des fêtes religieuses musulmanes et juives qui auront lieu dans les jours à venir.

Avant ce nouveau rendez-vous, une conférence de donateurs internationaux doit avoir lieu le 12 octobre au Caire pour financer la reconstruction de Gaza, ravagée par l'offensive israélienne. Des experts palestiniens ont estimé à six milliards d'euros le coût de cette reconstruction.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.