Passer au contenu principal

Proche-OrientUn Palestinien tué par des tirs israéliens à Gaza

Touché en pleine tête, un jeune de 21 ans est décédé lundi lors d'une manifestation à la frontière de l'enclave palestinienne.

Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)
Tsahal a annoncé mercredi avoir mené des raids sur le Hamas en réponse à deux tirs de roquettes de Gaza. (27 novembre 2019)
AFP
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)
Au centre, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a été mis en examen pour «corruption». (Jeudi 21 novembre 2019)
Keystone
La Ligue arabe s'est réunie au Caire. Des appels à faire de même avec la Palestine et Jérusalem-Est ainsi que des sanctions contre Washington ont été lancés. (Samedi 9 décembre 2017)
La Ligue arabe s'est réunie au Caire. Des appels à faire de même avec la Palestine et Jérusalem-Est ainsi que des sanctions contre Washington ont été lancés. (Samedi 9 décembre 2017)
AFP
1 / 150

Un jeune Palestinien a été tué lundi dans de nouveaux affrontements avec des soldats israéliens près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé à Gaza.

Manifestation contre le blocus

Mohamed Abou Sadek, 21 ans, a été tué d'une balle dans la tête tirée par des soldats israéliens dans le nord-ouest de l'enclave palestinienne, a rapporté un communiqué de ce porte-parole, Achraf al-Qodra.

Il a ajouté que 10 autres Palestiniens avaient été blessés par balles.

Des centaines de Palestiniens s'étaient rassemblés dans le nord-ouest de l'enclave palestinienne dans le cadre des manifestations organisées depuis le 30 mars le long de la barrière avec Israël pour demander la levée du blocus israélien et pour le droit au retour des Palestiniens qui ont été chassés ou ont fui leurs terres à la création d'Israël en 1948.

Accusations d'Israël

Au moins 187 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis cette date, pour la majorité lors de manifestations près de cette barrière. Un soldat israélien a été tué.

Israël accuse le Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, d'orchestrer ces manifestations et soutient que les soldats ne font que protéger la frontière afin d'éviter des infiltrations de Palestiniens.

Israël et le Hamas se sont affrontés durant trois guerres depuis 2008.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.