«Irma» brutalise les Caraïbes et préfigure les cyclones du futur

ClimatLe réchauffement de la planète ne rendra pas les ouragans plus fréquents mais plus intenses, prédisent les scientifiques.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cyclone C’est un véritable monstre climatique. L’ouragan Irma, grand comme la France et d’une intensité sans précédent sur l’Atlantique, a frappé ce mercredi matin les îles caraïbes de Barbuda, puis Saint-Barthélémy et Saint-Martin, avant de poursuivre sa route en direction des Iles Vierges, de Porto Rico, avant de toucher peut-être la République dominicaine, Haïti et enfin la Floride.

Bâtiments détruits, toits arrachés, bateaux naufragés, inondations, voitures et infrastructures submergées… Cet ouragan de catégorie 5 laisse partout un paysage de désolation. Barbuda était injoignable ce mercredi. Saint-Barthélémy et Saint-Martin étaient privés d’électricité. Sous les rafales de vent dépassant 300 km/h, «les quatre bâtiments les plus solides des îles ont été détruits, donc cela veut dire que vraisemblablement les bâtiments plus rustiques sont sans doute partiellement ou totalement détruits», a confié le ministre français de l’Intérieur, Gérard Collomb.

Vagues de 10 à 12 mètres

Le président Macron, lui, a prévenu en soirée que le bilan humain serait «dur et cruel», sans pouvoir annoncer encore le nombre de victimes et l’étendue des dégâts matériels. De catégorie 5, c’est-à-dire le maximum sur l’échelle d’intensité, Irma est plus puissant que les ouragans Luis (1995, Saint-Martin), Hugo (1989, 15 morts en Guadeloupe) et Harvey, qui a récemment frappé le Texas et la Louisiane, faisant au moins 42 morts et plus de 100 milliards de dégâts matériels.

Les autorités françaises avaient imposé le confinement total de la population, mais ne cachaient pas leur inquiétude concernant 7000 habitants du littoral qui avaient refusé de quitter leurs maisons et de se réfugier plus à l’intérieur des îles. Les vents violents ont en effet soulevé d’impressionnantes vagues de 10 à 12 mètres, submergeant les logements en bord de mer.

De plus en plus puissants

Or, si Irma est sans précédent dans l’histoire récente, les scientifiques prédisent que l’intensité de ces ouragans se renforcera à l’avenir, en raison du réchauffement climatique. En effet, les cyclones se nourrissent de l’énergie dégagée par les océans. «Plus la température de l’eau et le taux d’humidité sont élevés, plus le cyclone peut prendre de l’intensité. Or, ces deux éléments sont plus intenses du fait de l’augmentation de l’effet de serre», explique Valérie Masson-Delmotte, membre du GIEC, groupe de référence au niveau mondial sur le climat.

Les scientifiques précisent qu’ils ne s’attendent pas forcément à ce que la fréquence des cyclones se renforce, mais seulement leur intensité. Des modèles informatiques simulant le climat prévoient même une possible baisse de fréquence au niveau du globe.

Par contre, les latitudes où les ouragans atteignent habituellement leur intensité maximale sont en train de changer depuis plusieurs décennies. Cela pourrait être lié à l’expansion de la ceinture tropicale, c’est-à-dire des zones de part et d’autre de l’Equateur où règne un climat chaud et humide. En clair, les cyclones plus violents risquent de frapper des régions mal préparées à les affronter.

(TDG)

Créé: 06.09.2017, 21h59

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Articles en relation

Irma sème le chaos dans les Caraïbes

Ouragan L'ouragan a dévasté les îles de Barbuda, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Il menace désormais Cuba et la Floride. Plus...

Dégâts «importants» au passage d'Irma

Atlantique L'ouragan qui sévit au-dessus de l'Atlantique, a touché terre mercredi. De catégorie 5, il a déjà fait de nombreux dommages matériels. Plus...

Après Harvey, voici Irma

Etats-Unis A peine remis du passage de l'ouragan Harvey, les Américains surveillent une nouvelle tempête en approche: Irma. Plus...

Irma est devenue un ouragan de catégorie 3

Atlantique Irma, qui devrait être «extrêmement dangereux», se trouve dans l'est de l'Atlantique au large des côtes africaines. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...