Opel blanchi de l'enquête sur les émissions de diesel

FranceBercy, qui a mené l'enquête, a rappelé que «des investigations relatives aux autres constructeurs sont toujours en cours».

Opel n'a visiblement pas triché avec ses moteurs diesel, selon la la Répression des fraudes en France.

Opel n'a visiblement pas triché avec ses moteurs diesel, selon la la Répression des fraudes en France. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La marque Opel, actuelle filiale de l'américain General Motors, est sortie blanchie d'une enquête de la Répression des fraudes sur les émissions polluantes de ses véhicules diesel en France, a annoncé lundi le ministère de l'Economie.

Des investigations et des tests sur les véhicules de la marque, que le groupe français PSA est en train d'acquérir, «n'ont pas mis en évidence de faits constitutifs d'une infraction de tromperie» et le dossier est donc clos, a précisé Bercy dans un communiqué.

Opel est pour l'instant la seule marque visée par l'enquête de la Répression des fraudes (DGCCRF) déclenchée à la suite du scandale Volkswagen en 2015 à en sortir sans être inquiétée.

Auparavant, les dossiers Fiat-Chrysler, PSA (marques Peugeot, Citroën et DS), Volkswagen et Renault ont été transmis au parquet. Ces deux derniers groupes automobiles sont désormais visés par des informations judiciaires pour «tromperie».

Les investigations sur Opel «s'inscrivent dans le cadre d'une enquête plus large sur les pratiques relatives aux émissions d'oxydes d'azote (NOx) d'une douzaine de constructeurs commercialisant des véhicules diesel en France», a ainsi rappelé lundi Bercy en soulignant que «des investigations relatives aux autres constructeurs sont toujours en cours».

Scandale mondial

Le 18 septembre 2015, le groupe Volkswagen avait été mis en cause par les autorités américaines pour avoir installé depuis 2009 sur ses véhicules diesel un logiciel destiné à frauder les tests d'homologation sur les émissions de NOx nocives.

Le scandale avait pris une dimension mondiale quand le géant automobile allemand avait reconnu avoir ainsi équipé 11 millions de véhicules dont 8,5 millions en Europe, et la DGCCRF s'était saisie de l'affaire en France.

Si la DGCCRF n'a rien à reprocher à Opel, ce n'est pas le cas pour son futur propriétaire, le gendarme de Bercy ayant annoncé le 9 février avoir transmis les conclusions de son enquête sur PSA au Parquet de Versailles. PSA, qui s'était dit «surpris, voire choqué», a promis de faire «valoir ses arguments pour éviter tout amalgame et défendre ses intérêts».

Son rival français Renault s'est lui aussi vigoureusement défendu d'avoir triché, alors qu'une information judiciaire pour «tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués» vise le groupe depuis le 12 janvier. (ats/nxp)

Créé: 20.03.2017, 10h34

Galerie photo

En images, le scandale Diesel des tests truqués

En images, le scandale Diesel des tests truqués Volkswagen avait reconnu en 2015 avoir équipé 11 millions de véhicules diesel d'un logiciel truqueur. Les soupçons se sont étendus depuis à l'ensemble de l'industrie.

Articles en relation

Renault a fraudé depuis plus de 25 ans

Dieselgate La marque française aurait faussé des tests d'homologation de ses véhicules diesel et essence, selon la Répression des fraudes. Plus...

Rapport sévère sur le Dieselgate

Bruxelles Une commission du Parlement européen a approuvé mardi un rapport d'enquête sur le scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen. Plus...

Perte de confiance dans les moteurs diesel

Suisse Le scandale des logiciels truqueurs a laissé des traces dans le coeur des Suisses, selon un sondage publié mardi. Plus...

PSA rachète Opel et change de dimension

Automobile L'acquisition, qui comprend les marques Opel et Vauxhall, a été conclue pour un prix de 1,38 milliard de francs suisses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Liliane Bettencourt
Plus...