Passer au contenu principal

L’ONU se penche enfin sur le fléau des superbactéries

Des dirigeants du monde entier ont abordé ce mercredi le problème des bactéries résistantes aux antibiotiques. Une première

La moitié des viandes de bœuf, poulet, porc et dinde vendues dans les grandes surfaces américaines contient des germes multirésistants, selon une étude publiée dans Clinical Infectious Diseases en 2011.
La moitié des viandes de bœuf, poulet, porc et dinde vendues dans les grandes surfaces américaines contient des germes multirésistants, selon une étude publiée dans Clinical Infectious Diseases en 2011.
EPA

Enfin! Réunis ce mercredi à New York, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU – où les problématiques de santé sont rarement évoquées – des dirigeants du monde entier ont abordé la question des bactéries résistantes aux antibiotiques. Il y avait urgence. «Le problème est connu des professionnels de la santé depuis longtemps et pourtant il ne fait que s’aggraver», souligne le professeur Stephan Harbarth, du Service prévention et contrôle de l’infection des HUG.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.