Passer au contenu principal

L’ONU va confier les clefs de la Conférence sur le désarmement à la Syrie

En mai prochain ce sera au tour de la Syrie de Bachar el-Assad de présider la Conférence du désarmement qui siège à Genève.

Keystone

Cela paraît inouï, mais c'est vrai. La Syrie va bel et bien présider la Conférence du désarmement qui siège à Genève. Le 14 mai, le représentant de Damas auprès de l’ONU, Hussam Eddin Ala, va diriger la deuxième session de travaux de l’année prévue pour durer jusqu’au 29 juin. Ironie de l’histoire, la Syrie va de facto se retrouver à la tête de l’organe qui a produit la Convention sur l’interdiction des armes chimiques que la communauté internationale, Américains et Français en tête, l’accuse d’avoir violée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.