Passer au contenu principal

L'OMS a enfin décrété «l'urgence internationale»

Embarras à Pékin: les ressortissants étrangers sont évacués par avion. La Suisse, elle, fait patienter nos compatriotes.

À l'aéroport de Pékin, difficile pour certains voyageurs des compagnies pour sortir du pays.
À l'aéroport de Pékin, difficile pour certains voyageurs des compagnies pour sortir du pays.
Getty Images / Kevin Frayer

Avec 171 morts et 8261 infections confirmées, l’épidémie apparue fin décembre en Chine et étendue à une quinzaine de pays, a enfin été déclarée, ce jeudi soir à Genève, «urgence de santé publique de portée internationale». Ainsi en a décidé l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le temps est venu de lancer toutes les procédures prévues dans les cas extrêmes. Dans l’après-midi, un communiqué inquiétant du Conseil de supervision de la préparation globale (GPMB) énumérait déjà toute une liste d’actions «immédiates» jugées nécessaires pour mieux «prévenir, détecter, informer et répondre à l’épidémie». Car «de nombreux pays ne sont toujours pas préparés» à faire face à la menace, selon cet organe indépendant lancé conjointement par l’OMS et la Banque mondiale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.