L'OIAC enquête sur une attaque chimique à Alep

SyrieL'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques démarre une enquête sur une attaque présumée au chlore en novembre à Alep.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a annoncé mardi avoir déployé des experts afin d'enquêter sur une attaque chimique présumée au chlore en novembre dernier à Alep. La ville est aux mains des forces du régime syrien.

L'OIAC a précisé qu'elle surveillait la situation depuis la date de l'attaque, le 24 novembre 2018. Damas avait officiellement demandé à l'OIAC d'ouvrir une enquête sur ce drame qui a provoqué une centaine de cas de suffocation et entraîné en représailles des raids de l'allié russe.

Au début décembre, une équipe d'experts de l'OIAC a été déployée en Syrie pour collecter des informations supplémentaires, avant que la mission d'enquête de cette organisation ne soit déployée au début janvier «pour mieux établir les faits relatifs aux allégations», a déclaré l'OIAC dans un communiqué.

«Groupes terroristes» accusés

Les enquêteurs de l'organisation continuent de collecter et d'analyser les informations de manière indépendante et communiqueront leurs conclusions aux États parties, a-t-elle ajouté, sans donner de date.

Deux jours après l'attaque, l'OIAC avait annoncé qu'elle étudiait les conditions de sécurité sur place avant d'ouvrir une éventuelle enquête.

Les autorités syriennes ont accusé des «groupes terroristes», une terminologie habituelle du régime qui ne fait pas de distinction entre les djihadistes et les rebelles, d'avoir visé Alep. En représailles, des raids, les premiers en plus de deux mois, ont été effectués par des avions de l'armée russe.

Une importante coalition de rebelles avait alors démenti toute implication dans l'attaque perpétrée dans cette métropole du Nord syrien, les autorités syriennes et leur allié russe évoquant un possible recours au «chlore».

La Syrie est ravagée depuis 2011 par une guerre qui a fait plus de 360'000 morts. (ats/nxp)

Créé: 09.01.2019, 00h30

Articles en relation

Erdogan tacle Bolton venu discuter de la Syrie

Turquie John Bolton, conseiller américain à la sécurité nationale, a provoqué le mécontentement du président turc. Plus...

Des contre-attaques de l'EI font 32 morts

Syrie De violents combats entre le groupe Etat islamique et la coalition arabo-kurde ont fait des dizaines de morts. Plus...

Syrie: retrait américain à un «rythme adapté»

Défense Le président Trump a assuré lundi que le retrait américain de Syrie serait mené à un «rythme adapté». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Levrat quitte la présidence du PS
Plus...