Un octogénaire tue sa femme dans un home

FranceUn senior a tenté de mettre fin à ses jours après avoir étouffé mortellement sa femme, dans le sud-est de la France.

La victime, «assez lourdement handicapée», serait morte «par étouffement». Une enquête pour homicide a été confiée à la gendarmerie.

La victime, «assez lourdement handicapée», serait morte «par étouffement». Une enquête pour homicide a été confiée à la gendarmerie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme de 85 ans a tué son épouse de 81 ans qui vivait avec lui dans une résidence pour personnes âgées de la Drôme, a-t-on appris vendredi de source judiciaire, confirmant des informations de France Bleu et du Dauphiné Libéré.

La victime, «assez lourdement handicapée», serait morte «par étouffement», a précisé le parquet de Valence, qui attend les résultats de l'autopsie pour confirmation.

L'homme a ensuite tenté de se suicider «en s'entaillant profondément, avec un couteau, au niveau des poignets et d'un pied», selon la même source.

Une enquête pour homicide a été ouverte, confiée aux gendarmes. Selon le procureur de Valence, l'homme avait rédigé un écrit dans lequel il faisait part de sa volonté de tuer sa femme puis de mettre fin à ses jours.

Depuis le début de l'année, au moins dix femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon, selon un décompte de l'AFP qui n'inclut pas ce cas. En 2019, l'AFP a recensé au moins 126 cas, soit une femme tous les trois jours en moyenne. (afp/nxp)

Créé: 21.02.2020, 18h08

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...