Passer au contenu principal

Vers une nouvelle Révolution russe?

Il y a cent ans, on parlait de la révolution en Russie. On commémore aujourd’hui celle de 1917, et certains discutent de la préparation d’une nouvelle.

Les experts estiment entre 1,5 à 2 millions de Russes, souvent les plus éduqués, les plus dynamiques qui ont quitté leur pays après que Poutine a commencé la guerre avec l’Ukraine en 2014. La plupart d’entre eux n’ont jamais été politiquement actifs auparavant mais ils ont trouvé difficile de vivre dans un pays qui connaît un tournant politique brutal très conservateur et une crise économique prolongée et sans issue. La plupart d’entre eux s’assimilent rapidement et très bien dans leurs nouveaux pays, d’autres planifient leur retour.

Poutine n’est pas immortel, les changements qui surviendront après son départ peuvent être positifs, il est donc dans notre intérêt commun de les rendre comme tels et de ramener la Russie dans les idées du monde post-Siècle des Lumières auquel elle appartient légitimement.

Le mouvement libéral «Bolotnoe» contre la fraude électorale en 2011-2012 a d’abord été brutalement opprimé et ensuite complètement renversé par un faux patriotisme anti-occidental lié à l’annexion de la Crimée. Maintenant, nous voyons à la veille de l’élection présidentielle de mars 2018 en Russie une nouvelle vague de protestations. Certes, Poutine gagnera sans doute la prochaine élection présidentielle. Mais cette nouvelle campagne présidentielle doit être utilisée par l’opposition pour communiquer avec les citoyens, proposer des programmes et des idées nouvelles, présenter de nouveaux politiciens, réaligner les forces d’opposition et relancer la résistance. Un groupe de jeunes politiciens dirigés par l’ancien député Dmitri Goudkov a réussi à faire élire 266 députés municipaux dans la capitale russe. Ce fut un coup politique humiliant pour Poutine car dans son district et dans le district où se trouve le Kremlin, l’opposition a pris tous les sièges dans les assemblées locales, ne laissant au parti de Poutine «Russie Unie» aucun mandat.

Ces élections ont démontré que le Kremlin n’est pas invulnérable, qu’une approche plus technocratique et en réseau est nécessaire. La campagne municipale de Gudkov était exclusivement basée sur le crowdfunding de petits donateurs individuels, une partie importante est venue de ces millions de Russes qui ont quitté leur patrie. L’opposition en Russie est constamment sous la pression des agents de sécurité, elle n’est pas capable de produire un programme consolidé et une vision pour un changement, ces compatriotes en Occident le peuvent. Et c’est plus simple pour eux, car ils connaissent les démocraties occidentales modernes puisqu’ils y vivent. Il faut aussi soutenir les idées de coopération et d’interaction entre les leaders de l’opposition, et non pas la recherche de guerriers solitaires et de messies, les unions avec la société civile doivent être aussi développées.

L’utilisation efficace du potentiel de la diaspora russophone devient un facteur incontournable pour des succès futurs. Nous avons vu à plusieurs reprises comment les institutions occidentales ont échoué ou ont agi de manière inefficace, essayant de faciliter les changements à l’intérieur de la Russie. Ce n’est pas leur travail, c’est celui des Russes eux-mêmes.

L’Occident doit agir avec cette nouvelle diaspora vivant chez elle qui a fui la Russie de Poutine, qui est acquise aux idées nouvelles du XXIe siècle et qui connaît la Russie bien mieux que n’importe quelles institutions. Archimède a dit «Donnez-moi un point d’appui et un levier et je soulèverai le monde.». Nous avons des choses à défendre qui sont communes entre les Russes et les autres Européens. Nous pouvons et devons construire le levier – ensemble!

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.