Nice renoue avec un feu d'artifice

FranceDeux ans après le terrible attentat qui a frappé la Promenade des Anglais et tué 86 personnes, Nice programme un spectacle pour la fête du port.

Feux d'artifice sur la «Baie des Anges», en mars 2014.

Feux d'artifice sur la «Baie des Anges», en mars 2014. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La ville française de Nice (sud-est) va renouer samedi avec la tradition des feux d'artifice, interrompue depuis l'attentat du 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais qui avait fait 86 morts le soir de la fête nationale.

Quelque 30'000 personnes sont attendues à l'occasion de la fête du port, selon la mairie de Nice qui a programmé un spectacle pyrotechnique gratuit à partir de 22h45 locales.

Ce feu sera composé de plusieurs tableaux très colorés, enchaînés de manière dynamique, sur fond de musique pop et dance.

Le public - dont une partie sera sur la Promenade des Anglais, célèbre boulevard de front de mer emblématique de cette ville - sera filtré par des accès gardés par des agents de sécurité pour le contrôle des sacs et la détection de métaux. Des mesures de sécurité désormais habituelles dans une ville qui cherche à intensifier sa politique événementielle pour soutenir sa fréquentation touristique.

86 personnes fauchées

Depuis l'attentat de 2016, Nice avait décidé de ne plus rien organiser sur la Promenade des Anglais en signe de deuil, mais au bout d'une année les manifestations populaires en tout genre ont repris, marathon, course cycliste, etc...

Seul le Carnaval, organisé fin février-début mars, n'a pas repris ses quartiers sur la Promenade des Anglais et se cantonne désormais dans un autre secteur de la ville.

En avril, la mairie avait annoncé qu'un feu d'artifice serait à nouveau tiré sur la Promenade des Anglais pour la fête nationale à compter de 2019, mais le 15 juillet, et non le 14 comme c'était traditionnellement le cas jusqu'en 2016.

Le 14 juillet 2016, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien domicilié à Nice, avait causé la mort de 86 personnes venues assister sur la Promenade des Anglais au traditionnel feu d'artifice de la fête nationale, en les fauchant avec un camion de location, avant d'être abattu par la police.

L'attentat avait été revendiqué deux jours plus tard par le groupe État islamique (EI). (afp/nxp)

Créé: 08.06.2018, 19h45

Galerie photo

Attentat: ils ont été assasinés à Nice

Attentat: ils ont été assasinés à Nice Quatre-vingt quatre personnes sont décédées le 14 juillet 2016 à Nice lors de l'attentat perpétré par le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

Articles en relation

Un djihadiste romand préparait un attentat à Nice

Suisse Arrêté en novembre dernier, le Suisse radicalisé était le cerveau d'une cellule. Il prévoyait une attaque à Nice. Plus...

Macron: le 14 juillet «ne sera plus jamais le même»

Nice (F) Le président français a rendu hommage aux victimes de l'attentat qui l'an passé y a fait 86 morts, sur la Côte d'Azur. Plus...

A Nice, des familles brisées par l'attentat

France L'attaque du 14 juillet 2016 à Nice a laissé des blessures à vif pour bon nombre de familles. Témoignages. Plus...

Sécurité respectée sur la Promenade des Anglais

Attentat de Nice La justice a classé les plaintes de familles de victimes de l'attaque survenue le 14 juillet 2016. Selon elle, les mesures prises étaient suffisantes. Plus...

La France décore des héros de l'attentat de Nice

Hommage Vingt-deux personnes intervenues pendant l'attaque de Nice en juillet dernier ont reçu dimanche la Légion d'honneur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.