Netanyahu ne viendra pas au Forum de Davos

Suisse / IsraëlLe Premier ministre israélien a annulé son déplacement. Son entourage n'a pas précisé les raisons de cette décision.

Le chef du gouvernement israélien envisagerait plutôt de se rendre aux Etats-Unis pour rencontrer Donald Trump, juste après son investiture.

Le chef du gouvernement israélien envisagerait plutôt de se rendre aux Etats-Unis pour rencontrer Donald Trump, juste après son investiture. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Benjamin Netanyahu a annulé un déplacement prévu au Forum économique mondial de Davos le 18 janvier, a indiqué lundi son cabinet. L'entourage du chef du gouvernement israélien n'a donné aucune précision sur les raisons de ce désistement.

«Le Premier ministre Benjamin Netanyahu n'ira pas à Davos», a affirmé son bureau dans un communiqué laconique. Des médias ont fait état de son possible déplacement à Washington pour assister à la cérémonie d'investiture du président élu américain, Donald Trump, le 20 janvier ou pour une rencontre entre les deux hommes autour de cette date.

Le quotidien israélien «Haaretz», citant des sources non identifiées, assure que l'annulation de la visite à Davos n'est pas liée à l'enquête policière en cours concernant le premier ministre soupçonné de corruption et évoque l'intention de Benjamin Netanyahu de rencontrer prochainement Donald Trump sans qu'une date n'ait été fixée.

«Elles affirment également que l'annulation pourrait être due au fait que plusieurs chefs d'Etat que Benjamin Netanyahu devait rencontrer à Davos n'y seraient pas», rapporte le Haaretz.

Fin décembre, le journal américain «New York Post» indiquait que des conseillers de Donald Trump souhaitaient inviter le premier ministre israélien à l'investiture du président élu «ou organiser une rencontre entre les deux dirigeants avant cette date».

Contraire au protocole

Interrogé, le porte-parole de Benjamin Netanyahu s'est abstenu de tout commentaire. Toute invitation à l'investiture du président américain serait contraire au protocole, seuls les ambassadeurs y assistant en leur capacité de représentants de pays étrangers.

Benjamin Netanyahu a été l'un des premiers dirigeants étrangers à appeler et féliciter Donald Trump. Il lui a téléphoné au lendemain de sa victoire électorale et l'a salué comme un «véritable ami de l'Etat d'Israël».

Le premier ministre a été interrogé par deux fois dans le cadre d'une enquête sur des cadeaux qu'il est soupçonné d'avoir reçus illégalement d'hommes d'affaires. Un avocat de Benjamin Netanyahu avait affirmé vendredi que ces soupçons étaient «dénués de toute substance». (ats/nxp)

Créé: 09.01.2017, 21h16

Articles en relation

Netanyahu a-t-il tenté d'acheter la presse?

Israël La police israélienne examine un enregistrement d'une conversation du premier ministre avec un patron de presse. Plus...

La police questionne Netanyahu pour la 2e fois

Israël Le Premier ministre israélien a été à nouveau entendu par les autorités dans le cadre des accusations qui pèsent contre lui. Plus...

Netanyahu interrogé sur des «cadeaux illégaux»

Israël Le premier ministre pourrait être inculpé pour «abus de confiance». Il est soupçonné d'avoir reçu des cadeaux pour plusieurs dizaines de milliers de dollars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...