Netanyahou veut construire 3500 nouveaux logements

IsraëlLa Cisjordanie pourrait être coupée en deux afin d'accueillir des milliers de colons juifs, a annoncé le premier ministre israélien.

Benyamin Netanyahou avait promis, la semaine dernière, la construction de milliers de nouveaux logements.

Benyamin Netanyahou avait promis, la semaine dernière, la construction de milliers de nouveaux logements. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, en pleine campagne électorale en vue des législatives du 2 mars, a promis, mardi, la construction de 3500 nouveaux logements pour colons en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de cinquante ans.

«J'ai donné des instructions immédiates pour permettre le dépôt de plans en vue de la construction de 3500 unités en zone E1», territoire située à la sortie de Jérusalem et où vivent notamment des familles bédouines, a dit Benyamin Netanyahou.

Si Israël construit dans cette zone entre la colonie juive de Maalé Adoumim et Jérusalem, la Cisjordanie sera coupée en deux, ce qui empêcherait la création d'un éventuel État palestinien disposant d'une continuité territoriale, estiment les Palestiniens et des ONG.

«Si le projet se concrétise, cela mettra fin à l'idée d'un État palestinien viable», a réagi Angela Godfrey-Goldstein, codirectrice de l'ONG Jahalin Solidarity, qui défend les familles bédouines établies dans le secteur E1.

«C'est un autre exemple montrant à quel point Bibi (surnom de Benyamin Netanyahou) est désespéré de gagner des votes (...)» à l'approche des élections, a ajouté Angela Godfrey-Goldstein, qui dit craindre le déplacement de nombreuses familles bédouines en raison de ce projet immobilier qui s'inscrit dans une suite d'annonces du premier ministre.

Titre

Benyamin Netanyahou avait promis la semaine dernière la construction de milliers de nouveaux logements dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, un projet aussitôt dénoncé par les Palestiniens.

Le statut de Jérusalem est une des pierres d'achoppement du conflit israélo-palestinien, les Palestiniens entendant faire de la partie orientale de la ville, occupée et annexée par Israël, la capitale de leur futur État, alors que les autorités israéliennes considèrent l'ensemble de la ville comme leur capitale.

Aujourd'hui, plus de 600'000 personnes habitent dans les colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. La colonisation de ces territoires, occupés depuis 1967 par Israël, s'est accélérée ces dernières années sous l'impulsion de Benyamin Netanyahou et de son allié à Washington, le président Donald Trump. (ats/nxp)

Créé: 25.02.2020, 13h09

Articles en relation

Le procès du Premier ministre prévu le 17 mars

Israël Le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu est agendé au 17 mars, deux semaines après des élections cruciales pour sa survive politique. Plus...

Benjamin Netanyahu a demandé l'immunité

Israël Le Premier ministre israélien est inculpé pour corruption dans une série d'affaires. Le Parlement doit se prononcer sur la demande d'immunité qui lui a été adressée. Plus...

Les sombres affaires de Benjamin Netanyahu

Israël Jeudi, la justice a mis en examen le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Retour sur ces accusations. Plus...

Tsahal déploie des renforts en Cisjordanie

Proche-Orient De nouvelles manifestations ont eu lieu mercredi dans les territoires palestiniens en réaction au plan de paix de Donald Trump. Plus...

Washington ne considère plus les colonies illégales

Proche-Orient L'administration Trump a décidé lundi de reconnaître les colonies israéliennes en Cisjordanie conformes au droit international, contrairement à l'ONU. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...