Netanyahu traite Erdogan de «dictateur»

Israël - TurquieLa réaction du premier ministre israélien ne s'est pas faite attendre longtemps après les accusations de racisme émises à son encontre par le président turc.

Benjamin Netanyahu: «Il n'y a pas de citoyen de deuxième classe en Israël.»

Benjamin Netanyahu: «Il n'y a pas de citoyen de deuxième classe en Israël.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé Benjamin Netanyahu d'être un «tyran» qui «massacre des enfants». Un peu plus tôt, le Premier ministre israélien l'avait traité de «dictateur», en pleine montée de tensions entre les deux dirigeants.

«Qu'il ne nous donne pas de leçons. Eh Netanyahu, tiens-toi bien. Tu es un tyran», a déclaré le chef de l'Etat turc. Lors d'un meeting à Ankara, il a accusé le dirigeant israélien d'avoir «massacré des enfants palestiniens».

«Ce voleur qui est à la tête d'Israël est en train d'être jugé dans son pays. Pourquoi Netanyahu et sa femme sont jugés? Pour vol», a-t-il également déclaré, faisant allusion à l'inculpation du dirigeant israélien dans trois affaires de corruption présumée.

«L'Etat du peuple juif»

Le ton est monté cette semaine entre la Turquie et Israël après que M. Netanyahu, en pleine campagne électorale, a déclaré dimanche qu'Israël n'était pas l'Etat-nation «de tous ses citoyens», mais «uniquement du peuple juif», et donc pas de l'importante communauté arabe.

Le porte-parole du président turc, Ibrahim Kalin, a dénoncé mardi le «racisme flagrant» manifesté selon lui par le Premier ministre israélien.

«Erdogan, le dictateur turc, s'en prend à la démocratie israélienne alors que ses prisons sont remplies de journalistes et de juges turcs. Quelle plaisanterie», s'est écrié M. Netanyahu dans un message diffusé par ses services durant la nuit de mardi à mercredi.

Il a toutefois assuré qu'«il n'y a pas de citoyen de deuxième classe en Israël». Selon lui, «Israël est une démocratie où tous les Israéliens, y compris les près de deux millions d'Arabes, jouissent de l'égalité des droits individuels».

«Mais Israël est aussi le seul et unique Etat juif», avec l'étoile de David sur son drapeau, l'hébreu pour langue officielle et le droit pour tous les juifs dans le monde de venir vivre en Israël, a-t-il dit.

«Apartheid»

Cette réaction a suscité une nouvelle charge de M. Kalin mercredi. «L'Etat d'apartheid qu'il dirige occupe des territoires palestiniens, tue des femmes et des enfants et emprisonne les Palestiniens sur leurs propres terres. Les mensonges et la pression ne dissimuleront pas vos crimes», a-t-il tweeté.

M. Erdogan a également évoqué mercredi les heurts qui ont opposé la veille des policiers israéliens et des Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Il a déploré que les policiers et militaires israéliens pénètrent sur ce lieu saint.

«Ne nous provoque pas. Nous n'avons jamais opprimé un juif dans ce pays, nous n'avons jamais fait à une synagogue ce que vous faites (sur l'esplanade des Mosquées). Ne nous provoquez pas, nous n'entrerons pas dans ce jeu», a-t-il mis en garde. (afp/nxp)

Créé: 13.03.2019, 08h32

Articles en relation

Netanyahu lance sa campagne électorale

Israël Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a lancé lundi soir la campagne électorale de son parti de droite le Likoud, sans évoquer la menace d'inculpation pour corruption pesant sur lui. Plus...

Netanyahu divise les Israéliens à Tel-Aviv

Israël Alors que des manifestants demandaient le départ du Premier ministre, ses partisans se sont également mobilisés en soutien. Plus...

Un sommet Russie-Iran-Turquie sur la Syrie

Diplomatie Poutine, Rohani et Erdogan se retrouvent en Russie jeudi afin de faire avancer le règlement du conflit en Syrie. Plus...

Erdogan est en quête de soutien à Moscou

Conflit syrien Le président turc a rendu visite à son homologue russe pour le convaincre du bien-fondé de l'établissement d'une «zone de sécurité» en Syrie. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...