Passer au contenu principal

La justice condamne 15 Turques à mort

Les femmes ont été condamnées pour appartenance au groupe djihadiste, Etat islamique (EI). Une seizième Turque a été condamnée à une peine de prison à perpétuité.

Bagdad a déjà prononcé plusieurs condamnations à mort contre des femmes.
Bagdad a déjà prononcé plusieurs condamnations à mort contre des femmes.
Keystone

La cour pénale centrale à Bagdad a condamné dimanche quinze ressortissantes turques à la peine capitale pour appartenance au groupe djihadiste, Etat islamique (EI), a indiqué à l'AFP un responsable de la justice irakienne.

Les 15 condamnées ont «reconnu les faits» qui leur étaient reprochés, a-t-il précisé, tandis qu'une seizième Turque a été condamnée à une peine de prison à perpétuité. Plusieurs ressortissantes étrangères accusées de liens avec l'EI ont récemment été jugées en Irak.

Une Allemande et une Turque ont ainsi été condamnées à mort lors de procès que l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) avait dénoncé comme «inéquitables». Une Française a, elle, écopé d'une peine de prison couverte par sa détention préventive et doit maintenant être expulsée.

La peine capitale

La loi antiterroriste irakienne permet d'inculper des personnes qui ne sont pas impliquées dans des actions violentes mais sont soupçonnées d'avoir aidé l'EI et prévoit la peine capitale pour appartenance au groupe djihadistes même pour des non combattants.

Le nombre de personnes emprisonnées en Irak pour appartenance présumée à l'EI s'élève à 20.000, selon des chercheurs.

Les autorités irakiennes n'ont jamais indiqué officiellement le nombre de djihadistes faits prisonniers pendant la contre-offensive des forces progouvernementales, qui ont achevé de chasser l'EI de tous les centres urbains d'Irak en 2017.

Les autorités de la région autonome kurde d'Irak disent détenir quelque 4.000 djihadistes de l'EI, dont des étrangers.

D'autres sont parvenus à se faufiler parmi les déplacés ou à rester sur place en retournant à la «vie civile».

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.