Passer au contenu principal

Le Captagon, la drogue de Daech et des princes saoudiens

Le Captagon, c'est plus de coups de barre, plus de sentiments, plus faim, plus mal et même plus peur.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
DR

Deux tonnes de pilules de Captagon et des poussières de cocaïne, le tout dans 40 valises. Au Liban, les Stups ont fait mouche avec cette saisie record. Au Royaume wahhabite en revanche, l’arrestation lundi à Beyrouth du prince saoudien Abdel Mohsen ben Walid ben Abdelaziz pour trafic de drogue fait tache. L’émir a été pris la main dans ses (gros) sacs, en partance pour Riyad à bord d’un jet privé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.