Les djihadistes de l'EI aux portes de l'antique Palmyre

SyrieCette oasis située à environ 240 km au nord-est de Damas abrite les ruines monumentales d'une grande cité qui fut l'un des plus importants foyers culturels du monde antique, d'une valeur inestimable.

L'architecture de Palmyre unit, selon l'Unesco, les techniques gréco-romaines aux traditions locales et aux influences de la Perse.

L'architecture de Palmyre unit, selon l'Unesco, les techniques gréco-romaines aux traditions locales et aux influences de la Perse. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les djihadistes du groupe État Islamique (EI), qui se vantent d'avoir détruit des sites antiques en Irak, menaçaient jeudi Palmyre, un joyau antique dans le désert syrien inscrit au Patrimoine mondial de l'Humanité de l'Unesco, selon une ONG.

«Palmyre est menacé», a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). «La bataille se déroule à 2 km à l'est de la ville après que l'EI se soit emparé de tous les postes de l'armée entre al-Soukhna et Palmyre», a-t-il précisé.

Cette oasis située à environ 240 km au nord-est de Damas abrite les ruines monumentales d'une grande cité qui fut l'un des plus importants foyers culturels du monde antique et sa valeur est inestimable. Son architecture unit, selon l'Unesco, les techniques gréco-romaines aux traditions locales et aux influences de la Perse.

Après Nimroud, Hadra et Mossoul

«Si l'EI entre à Palmyre, ce sera sa destruction. Si la ville tombe ce sera une catastrophe internationale», a affirmé à l'AFP Maamoun Abdulkarim, directeur des Antiquités et des musées syriens (DGAM).

«Ce sera la répétition de la barabarie et de la sauvagerie qui s'est produite à Nimroud, Hadra et Mossoul», a-t-il ajouté, en faisant référence aux sites antiques visés par les djihadistes ces derniers mois.

Talal Barazi, le gouverneur de la province de Homs, dont fait partie Palmyre, a indiqué qu'après la chute d'al-Soukhna, 1800 familles avaient fuit vers Palmyre où trois centres d'accueil ont ouvert.

Des destructions sans précédents

En Irak, une vidéo diffusée il y a un mois sur les réseaux sociaux a montré les djihadistes de l'EI détruire à coups de bulldozers, de pioches et d'explosifs le site archéologique irakien de Nimroud, joyau de l'empire assyrien fondée au XIIIe siècle.

Ils s'en étaient déjà pris à Hatra -une cité de la période romaine vieille de 2000 ans- et au musée de Mossoul, dans le nord de l'Irak.

En Syrie, les djihadistes ont détruit deux magnifiques lions assyriens à Raqa, ville dont l'EI a fait sa capitale, et ont commis des destructions et permis des fouilles clandestines, parfois au bulldozer, comme à Mari, Doura Europos, Apamée, Ajaja (nord-est), et Hamam Turkoman près de Raqa (nord).

«Les pillages et destructions de sites archéologiques ont atteint une échelle sans précédent» cette année, a déclaré mercredi la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova au cours d'une conférence au Caire. L'EI «y a recours comme tactique de guerre pour terroriser les populations», a-t-elle précisé.

(smk/afp/nxp)

Créé: 14.05.2015, 18h01

Galerie photo

La progression du groupe Etat islamique

La progression du groupe Etat islamique La fulgurante progression des djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI) met en péril la sécurité de toute la région.

Articles en relation

Des documents prouvent des crimes de guerre d'Assad

Guerre en Syrie Sortis clandestinement de Syrie, des documents officiels du régime prouvent que des crimes de guerre ont été commis. Plus...

Des dizaines de morts autour d'un hôpital assiégé

Syrie De violents combats autour d'un hôpital assiégé dans le nord-ouest de la Syrie ont fait 72 morts dimanche. Plus...

Des traces de gaz sarin trouvées en Syrie

Armes chimiques Des inspecteurs de l'OIAC ont trouvé de «traces de précurseurs de VX et de sarin sur un site» en Syrie. Plus...

Les USA entraînent des rebelles syriens anti-EI

Syrie/Irak Un responsable américain a annoncé l'entraînement de rebelles syriens modérés volontaires en Jordanie pour lutter contre le groupe Etat islamique. Plus...

Vue du ciel, Kobané est un champ de ruines

Syrie Des images terribles tournées depuis un drone montrent la ville de Kobané ravagée après des mois de combats. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Merkel échoue à former une coalition
Plus...