Amnesty dénonce des crimes de guerre en Syrie

Moyen-OrientSe basant sur plusieurs témoignages, l'ONG Amnesty international a fustigé des «exécutions sommaires» et le «mépris honteux pour les vies civiles» lors de l'offensive turque en Syrie.

Amnesty international évoque des «preuves accablantes de crimes de guerre» commis par les forces turques et leurs alliés. (Photo d'illustration)

Amnesty international évoque des «preuves accablantes de crimes de guerre» commis par les forces turques et leurs alliés. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les forces turques et leurs supplétifs syriens ont commis des «crimes de guerre» lors de leur offensive contre les forces kurdes en Syrie, a affirmé vendredi Amnesty International. L'ONG dénonce des «exécutions sommaires» et des attaques meurtrières contre des civils.

«Les forces militaires turques et une coalition de groupes armés soutenue par la Turquie ont fait preuve d'un mépris honteux pour les vies civiles», a fustigé Amnesty international dans un communiqué. L'organisation de défense des droits humains évoque des «preuves accablantes de crimes de guerre».

L'organisation se base sur les témoignages de 17 personnes - secouristes, travailleurs médicaux, déplacés, journalistes et humanitaires. «Les informations recueillies fournissent des preuves accablantes d'attaques sans discriminations contre des zones résidentielles», selon l'ONG.

«Noirs comme du charbon»

Amnesty rapporte le témoignage d'un secouriste du Croissant rouge kurde qui dit avoir retiré des corps des décombres après un raid turc le 12 octobre sur le village de Salhiyé près d'une école, où des déplacés avaient trouvé refuge. «Je ne pouvais pas dire si (les enfants tués étaient) des garçons ou des filles, parce que les corps étaient noirs comme du charbon», raconte le secouriste.

Amnesty revient sur l'exécution sommaire le 12 octobre d'une responsable politique kurde, Hevrin Khalaf, par des rebelles proturcs. «Elle a été traînée hors de sa voiture, battue et abattue par balle de sang froid par les combattants d'Ahrar al-Sharkiya.»

Un rapport médical consulté par l'ONG montre que la politicienne avait de «multiples blessures par balles à la tête (...) des fractures aux jambes, au visage et au crâne».

Kidnappings

«Le jour même et dans le même secteur des combattants d'Ahrar al-Sharkiya ont capturé et tué au moins deux combattants kurdes», indique l'ONG, qui accuse ces rebelles d'avoir kidnappé deux civils travaillant pour une organisation médicale, toujours portés disparus.

Les supplétifs syriens sont d'anciens rebelles qui combattaient autrefois le régime syrien. Ces factions sont désormais financées et entraînées par Ankara. Leur direction avait ordonné le 12 octobre à tous ses commandants de «superviser en permanence les combattants sur le front pour empêcher toute violation ou abus».

Ankara a lancé le 9 octobre une opération dans le nord syrien pour éloigner de sa frontière la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG). Jeudi soir la Turquie a accepté de suspendre cette offensive pendant cinq jours et d'y mettre fin si les forces kurdes se retirent d'un secteur frontalier durant ce délai.

L'offensive a fait au moins 72 morts parmi les civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Ankara assure avoir pris toutes les mesures nécessaires pour éviter les pertes civiles. (ats/nxp)

Créé: 18.10.2019, 12h05

Les Kurdes s'allient à la Syrie face à l'avancée des forces turques

Articles en relation

Quatorze civils tués dans un raid aérien en Syrie

Moyen-Orient Malgré l'accord de cessez-le-feu annoncé jeudi, quatorze civils ont été tués vendredi dans une attaque turque au nord de la Syrie. Plus...

Ankara accusée d'utiliser des armes chimiques

Syrie L'administration semi-autonome kurde assure que la Turquie utilise des armes non conventionnelles. Cette information n'a pas pu être confirmée. Plus...

Près de 300'000 civils ont fui les bombes

Offensive en Syrie Ils sont des dizaines de milliers à avoir fui les combats depuis l'offensive turque. Certains ont trouvé refuge chez des proches ou d'autres dorment dans des vergers. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Levrat quitte la présidence du PS
Plus...