Un Genevois plaide pour une «démocratisation par le bas»

AltermondialismeLe Forum social mondial (FSM) de Montréal s'est achevé avec la mise en place de plans d'avenir. Un Genevois propose une nouvelle formule.

Le co-fondateur du Forum social mondial Chico Whitaker à droite et Raphaël Canet à Droite, l'organisateur de cette douzième édition.

Le co-fondateur du Forum social mondial Chico Whitaker à droite et Raphaël Canet à Droite, l'organisateur de cette douzième édition. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Malgré une participation inférieure aux attentes, organisateurs et participants sont convaincus que le grand rassemblement altermondialiste a un avenir. Mais il doit évoluer.

Au total, 30'000 personnes ont participé à cette 12e édition du Forum Social Mondial (FSM), la première à se tenir dans un pays industrialisé. C'est moins que les 50'000 attendus par les organisateurs. Dès lundi, à la veille de l'ouverture du Forum, les coordinateurs du FSM avaient toutefois mis en garde contre des attentes trop élevées, assurant privilégier la qualité des débats à la quantité.

De nombreux représentants des pays du Sud ont été empêchés de venir au Canada en raison du coût du voyage ou du refus de visas à plus de 200 participants. Cette attitude des autorités canadiennes a été abondamment critiquée tout au long de la semaine.

Inégalités dans les pays riches

La voix des représentants du Sud a été plus discrète, mais ce FSM a permis de montrer que les inégalités existent aussi dans les pays dits riches. «Nous sommes dans une période charnière», il faut viser une justice globale mondiale, et ne plus se focaliser uniquement sur le fossé Nord-Sud, explique à l'ats le représentant de l'Action de Carême, Markus Brun.

Montréal a permis de montrer que «nous sommes tous dans le même bateau, sur la même planète», renchérit le Genevois Jean Rossiaud, co-directeur du Forum démocratique mondial. Les deux hommes se sont félicités de la mobilisation des Canadiens pour ce forum, de la qualité de certaines interventions et de la présence lors des débats de nombreux jeunes, le public cible de ce FSM.

Après trois jours de débats et de réflexion, les participants se sont rassemblés samedi pour élaborer différents «plans d'action», accompagnés d'un «calendrier partagé». Ces outils doivent permettre de savoir ce que chacun a à faire d'ici les prochains forums sociaux mondiaux, a relevé Raphaël Canet, coordinateur du FSM.

Un «reboot» nécessaire

Car la formule du FSM «n'est pas morte», comme le résume M. Brun. Elle peut évoluer, notamment à travers une mobilisation locale, mais il y a un intérêt évident à maintenir un lieu de débat au niveau global, a-t-il expliqué.

L'un des plans d'action élaborés samedi évoquait précisément l'avenir du FSM. Il propose de lui donner un nouveau départ («reboot»), car la situation n'est plus la même qu'en 2001, au moment de sa création. Le mouvement altermondialiste était alors dans une phase «offensive», aujourd'hui, de nombreux mouvements sont sur la défensive.

Selon le rapporteur du texte, il faut donner plus de place à la discussion, au dialogue, mais aussi stimuler des stratégies concrètes et identifier des actions possibles. Le FSM doit également mieux soutenir les centaines de forums locaux, régionaux ou thématiques qui se déroulent chaque année à travers le monde.

Un Genevois propose une nouvelle formule

Le sociologue Jean Rossiaud va plus loin. Selon lui, le FSM a «rempli sa fonction». En quinze ans, il a permis d'élaborer une réflexion critique sur la mondialisation libérale et de montrer qu'un «autre monde est possible» - le slogan du Forum social mondial.

Cela ne veut pas dire pour autant qu'il soit mort, il doit aujourd'hui être «complété par l'apport de nouvelles formes de mobilisation, plus décentralisées», estime-t-il.

Le Genevois cite l'émergence de mouvements liés aux nouvelles technologies. Les échanges pair-à-pair (peer to peer) ou les chaînes de blocs (blockchains) permettent en effet de communiquer de manière horizontale. Le Forum aurait «beaucoup à apprendre» de ces technologies, estime-t-il.

Jean Rossiaud plaide également pour une «démocratisation par le bas», qui peut passer par exemple par les monnaies locales. Toutes ces solutions concrètes doivent être partagées pour tenter de passer du niveau local au niveau global.

Dans ce contexte, le FSM est le lieu qui permet de faire des «rencontres improbables qu'on ne peut pas faire ailleurs», assure celui qui est également conseiller municipal Vert genevois et président de Monnaie Léman. Lui-même a organisé plusieurs ateliers, dont une table ronde avec des représentants des nombreuses monnaies locales. (ats/nxp)

Créé: 14.08.2016, 17h57

Articles en relation

Forum social mondial: les paradis fiscaux visés

Montréal Des ONG comme Oxfam et Attac ont appelé mercredi au Forum social mondial à sévir contre les paradis fiscaux. Plus...

Une marche ouvre le Forum social mondial

Montréal Entre 3'000 et 5'000 altermondialistes ont défilé mardi pour l'ouverture du Forum social mondial. Plus...

Montréal accueille le prochain Forum social mondial

Canada La galaxie altermondialiste se réunira pour la première fois au Nord, histoire d'agir «au coeur du système». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Inde: vers une réélection du nationaliste Modi
Plus...