Passer au contenu principal

IrakMossoul: 4 millions de lettres de soutien déversées

L'armée irakienne a largué ces missives sur la ville, toujours aux mains du groupe Etat islamique.

Les Emirats arabes unis ont proposé de prendre en charge la reconstruction de la mosquée Al-Nouri et de son minaret penché emblématique de Mossoul. (Dimanche 11 mars 2018)
Les Emirats arabes unis ont proposé de prendre en charge la reconstruction de la mosquée Al-Nouri et de son minaret penché emblématique de Mossoul. (Dimanche 11 mars 2018)
AFP
Mossoul fête ce jeudi 14 décembre la victoire sur l'EI. Des milliers de policiers, militaires et une centaine de véhicules blindés ont défilé pour la délivrance et le retour à la vie normale. (14 décembre 2017)
Mossoul fête ce jeudi 14 décembre la victoire sur l'EI. Des milliers de policiers, militaires et une centaine de véhicules blindés ont défilé pour la délivrance et le retour à la vie normale. (14 décembre 2017)
Keystone
Un policier irakien essaie un masque à gaz sur la base militaire de Qayyarah, à 60 km au sud de Mossoul. (Dimanche 16 octobre 2016)
Un policier irakien essaie un masque à gaz sur la base militaire de Qayyarah, à 60 km au sud de Mossoul. (Dimanche 16 octobre 2016)
AFP
1 / 112

L'armée de l'air irakienne a déversé jeudi dans le ciel de Mossoul quatre millions de lettres d'«empathie et de soutien» destinées aux habitants de la ville toujours aux mains des djihadistes du groupe Etat islamique, a annoncé la coalition internationale menée par les Etats-Unis.

«Les lettres d'empathie et de soutien aux habitants de Mossoul ont été écrites par des Irakiens à travers tout le pays», a fait savoir la coalition dans un communiqué.

Cette initiative «rassure les habitants de Mossoul, otages de l'EI depuis plus de deux ans, sur le fait qu'ils n'ont pas été oubliés et que le reste de l'Irak est à leurs côtés, attendant de les accueillir en solidarité lorsque l'EI sera défait», a-t-elle poursuivi.

Rester dans leur maison

Ce largage est le résultat d'une campagne «Lettres pour Mossoul» lancée par l'International Institute for War and Peace Reporting le 17 octobre, jour où les forces irakiennes ont commencé leur offensive pour reprendre la ville aux djihadistes .

Ces quatre millions de lettres sont issues de 2.160 notes manuscrites rédigées après le début de l'offensive, qui a entraîné la fuite jusqu'à présent d'environ 100.000 personnes de Mossoul. Les organisations humanitaires estiment que plus d'un million d'habitants pourraient partir pour échapper aux combats.

Le gouvernement irakien a incité les civils de la ville à rester dans leur maison si possible.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.