Mort tragique d'un chef cuisinier sur le marathon

LondresMatt Campbell, âgé de 29 ans, a fait un malaise dimanche, à six kilomètres de l'arrivée. Il est décédé à l’hôpital.

Capture d'écran.

Capture d'écran. Image: Instagram Matt Campbell

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Matt Campbell a «fait un malaise après 36,2 kilomètres de course, et, bien qu'il ait reçu un traitement médical immédiat sur place par les médecins, il est décédé plus tard à l'hôpital», a déclaré la cellule de communication du marathon de Londres, faisant part de sa «profonde tristesse» et exprimant ses condoléances à la famille. Les causes exactes de sa mort n'ont pas encore été établies.

Matt Campbell était connu au Royaume-Uni pour avoir pris part en 2017 à l'émission «Masterchef: The Professionnals», un concours culinaire diffusé sur la «BBC». Il courait le marathon pour soutenir l'association caritative The Brathay Trust, pour laquelle il a récolté plus de 12'000 livres (13'680 euros), et en mémoire de son père, Martin, décédé en 2016.

«Les mots ne peuvent décrire combien je me sens honoré d'être invité à courir le marathon par le @brathaytrust», avait-il écrit sur son compte Twitter en février. Le 8 avril, il avait couru le marathon de Manchester (centre-ouest de l'Angleterre) en moins de trois heures.

Selon sa biographie présentée sur son site internet personnel, Matt Campbell avait commencé sa carrière dans un restaurant étoilé au guide Michelin, et était arrivé deuxième du classement du concours «Jeune chef de l'année» de la «BBC» en 2009. Il avait ensuite travaillé dans les Alpes françaises, avant de revenir au Royaume-Uni.

(afp/nxp)

Créé: 23.04.2018, 14h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.