Passer au contenu principal

Mort d'une chanteuse turque en grève de la faim

Helin Bölek, qui avait arrêté de s'alimenter pour protester contre la répression d'Ankara à l'encontre de son groupe, est décédée à l'âge de 28 ans.

Un cortège funéraire a eu lieu vendredi à Istanbul.
Un cortège funéraire a eu lieu vendredi à Istanbul.
Keystone

Une chanteuse membre du groupe de musique révolutionnaire turc Grup Yorum est morte vendredi après près de 300 jours d'une grève de la faim qu'elle observait pour protester contre la répression dont fait l'objet son collectif.

«Helin Bölek, qui était en grève de la faim depuis 288 jours, est tombée en martyre», a déclaré Grup Yorum dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. Elle était âgée de 28 ans.

Proche du DHKP-C

Grup Yorum, fondé en 1985, est connu pour ses oeuvres mêlant musique traditionnelle et reprise de chants révolutionnaires. Ses membres sont régulièrement arrêtés et ses concerts interdits.

Cette formation musicale est proche d'une organisation marxiste-léninIiste radicale, le DHKP-C, un groupe qui a commis plusieurs attentats et est qualifié de «terroriste» par Ankara et ses alliés occidentaux.

Membres incarcérés

Bölek avait entamé sa grève de la faim pour demander la libération de sept membres incarcérés, le retrait de mandats d'arrêt pour d'autres musiciens et la levée de l'interdiction des concerts du groupe.

Elle avait elle-même été arrêtée en 2016, puis libérée deux ans plus tard. Un autre membre de Grup Yorum, Ibrahim Gökçek, est actuellement en grève de la faim.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.