Passer au contenu principal

Etats-UnisUn ministre enturbanné contrôlé par la douane

Un ministre canadien sikh a subi le zèle des agents de sécurité américains à cause de sa coiffe.

Navdeep Bains.
Navdeep Bains.
AFP

Un ministre canadien sikh portant le turban a révélé jeudi avoir été contrôlé par des douaniers d'un aéroport américain l'année dernière, ce qui a incité Ottawa à protester auprès de Washington.

Sikh pratiquant, le ministre du Développement économique Navdeep Bains revenait au Canada après un déplacement officiel à Detroit en avril 2017 quand des agents de sécurité ont insisté pour qu'il enlève son turban pour une inspection supplémentaire. Il venait pourtant de passer tous les contrôles de sécurité.

«Ce fut une expérience qui m'a rendu mal à l'aise», a confié M. Bains au quotidien La Presse, ajoutant que les agents de sécurité avaient été «très insistants et très difficiles». C'est comme si on m'avait demandé «de retirer mes vêtements», a-t-il expliqué.

Un porte-parole du ministre, Karl Sasseville, a expliqué à l'AFP que M. Bains n'avait pas immédiatement révélé son statut de ministre aux douaniers américains afin de comprendre ce que vivent d'autres citoyens dans de telles circonstances.

Des excuses officielles

Mais quand un des agents lui a expliqué qu'il devait repasser les contrôles de sécurité, le ministre a présenté son passeport diplomatique et a aussitôt été autorisé à prendre son vol.

Washington a présenté des excuses à Ottawa pour le traitement disgracieux dont a été l'objet le ministre. Les autorités américaines ont également ordonné que le personnel de sécurité de l'aéroport de Detroit soit soumis à une meilleure formation.

L'administration américaine de la sécurité dans les transports autorise depuis 2007 les sikhs à conserver leur turban aux points de contrôle des aéroports.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a expliqué jeudi qu'il était important pour Ottawa d'exprimer son mécontentement afin de «soutenir tous les Canadiens franchissant la frontière» avec les Etats-Unis.

Le ministre Bains a aussi vécu un incident similaire sur l'île d'Antigua à Noël dernier, alors qu'il revenait de vacances avec sa famille dans l'île des Caraïbes.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.