Milliardaire condamné pour harcèlement sexuel

États-UnisLe milliardaire grec Alki David devra payer 58 millions de dollars à une assistante qui l'accuse de harcèlement sexuel.

Alki David le 19 août 2019 à Los Angeles.

Alki David le 19 août 2019 à Los Angeles. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le milliardaire grec Alkiviades «Alki» David a été condamné à payer 58 millions de dollars d'indemnités à l'une de ses assistantes qu'il harcelait sexuellement, une sanction parmi les plus élevées de l'histoire judiciaire des Etats-Unis, a déclaré lundi l'avocate de la victime.

Alki David, héritier d'une famille d'industriels qui s'est également lancé dans les hologrammes et le streaming, a été reconnu coupable par un tribunal de Los Angeles de violences et d'agressions sexuelles à l'encontre de Mahim Khan, qu'il a employée dans sa société de production entre 2014 et 2015. Ce jugement «rappelle aux prédateurs, où qu'ils se trouvent, qu'ils ne peuvent pas faire du mal impunément», a dit Mahim Khan dans une déclaration à l'AFP.

Avec le mouvement MeToo, «les femmes comme Mme Khan n'acceptent plus de souffrir en silence», a ajouté son avocate, Gloria Allred, pour qui les 58 millions de dollars d'indemnités accordées à la jeune femme comptent parmi les plus élevées de l'histoire judiciaire américaine.

Il nie les faits

Preuves à l'appui, les défenseurs de Mahim Khan ont affirmé au tribunal qu'Alki David saisissait plusieurs fois par semaine son employée par le cou pour l'obliger à simuler une fellation. Selon eux, le milliardaire avait aussi l'habitude de l'attraper par les parties intimes et a dénudé sa poitrine au moins une fois.

Alki David a nié tout harcèlement sexuel à l'encontre de la jeune femme. Il n'était pas présent lundi au tribunal, qui lui a retiré le droit de se défendre lui-même car il a plusieurs fois pris à partie la plaignante et ses avocats.

Le milliardaire de 51 ans a publié un communiqué critiquant un système judiciaire américain «faussé» et «en état d'urgence», dans lequel il accuse son accusatrice et les témoins d'avoir menti. Il a déjà été accusé à plusieurs reprises de harcèlement et a notamment dû payer un total de 14 millions de dollars à deux plaignantes cette année. (afp/nxp)

Créé: 03.12.2019, 03h49

Articles en relation

Placido Domingo affirme vivre un «cauchemar»

Harcèlement sexuel Le célèbre musicien espagnol a levé un coin du voile sur son état d'âme après les accusations de harcèlement dont il est l'objet. Plus...

Un audit pour mieux combattre le harcèlement

Vaud La Cour des comptes s'est assurée de la qualité des procédures pour prévenir et gérer les cas de conflits tels que le mobbing dans l'administration vaudoise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...