Des militants néonazis arrêtés aux Etats-Unis

MenacesCinq membres d'un groupuscule «Atomwaffen Division» ont été arrêtés pour avoir menacé notamment des journalistes.

Des néonazis arrêtés aux Etats-Unis.

Des néonazis arrêtés aux Etats-Unis. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq membres d'un groupuscule néo-nazi appelé «Atomwaffen Division» ont été arrêtés mercredi aux Etats-Unis pour des opérations d'intimidation, a annoncé le ministère de la Justice. Ces dernières ont notamment visé des journalistes.

Un ancien leader du groupe, John Denton, 26 ans, a été arrêté au Texas pour avoir coordonné des appels téléphoniques malveillants afin de faire déplacer des unités d'intervention d'urgence à l'adresse de tiers.

Inculpé notamment pour «menace», il avait visé entre novembre 2018 et janvier 2019 une université, une église afro-américaine et le domicile d'un responsable gouvernemental en Virginie, selon le procureur fédéral de cet Etat de la côte est.

John Denton avait également fait déplacer des policiers dans les bureaux new-yorkais du site d'information Propublica et au domicile d'un de ses journalistes, coupable selon lui d'avoir dévoilé son identité dans des articles consacrés à son organisation.

Selon le «Washington Post», il s'était fait passé pour le journaliste en question et avait appelé la police en prétendant être armé et avoir tué sa femme. Des agents étaient intervenus en urgence et avaient brièvement interpellé le reporter et son épouse.

Le militant néonazi encourt jusqu'à cinq ans de prison pour ces fausses alertes dites de «swatting» (du nom des unités d'intervention d'urgence Swat).

«Un avertissement»

Quatre autres membres du groupe Atomwaffen, âgés de 20 à 24 ans, ont été arrêtés pour avoir fabriqué des posters menaçants, avec des symboles nazis et des cocktails molotov ainsi qu'à des militants antiracistes, ont annoncé de leur côté les services du procureur fédéral de l'Etat de Washington, dans le nord-ouest du pays.

«C'est un avertissement pour tous ceux qui veulent recourir à la violence ou à l'intimidation afin de promouvoir leur idéologie: le FBI reste déterminé à protéger les Américains du terrorisme intérieur», a déclaré une responsable de la police fédérale, Jill Sandborn, citée dans le communiqué.

Depuis les fusillades dans un supermarché d'El Paso au Texas en août (22 morts, en majorité hispaniques) et dans une synagogue de Pittsburg en novembre 2018 (11 morts), le FBI multiplie les opérations dans les cercles de l'extrême droite blanche radicale. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 06h44

Articles en relation

Le procès des néonazis d'Aube dorée se termine

Grèce Après plus de quatre ans de procès, le leader d'extrême droite grec sera entendu par les juges mercredi. Plus...

Les néonazis menacent de mort plusieurs élus

Allemagne La peur gagne des élus allemands. Nombre d'entre eux ont reçu des menaces de mort attribuées à la mouvance néonazie. Plus...

Deux concerts néonazis annulés en Suisse

Valais et Lucerne La police cantonale valaisanne a empêché in extremis la tenue d'un concert de Français entre Sion et Martigny et les policiers lucernois ont interrompu un concert allemand à Wolhusen (LU). Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...