Des militaires écopent de la prison à vie

Putsch manqué en TurquieDes dizaines de militaires viennent d'être condamnés à la prison à vie en raison de leur implication dans le putsch raté de 2016.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, plusieurs dizaines de militaires appuyés par des chars avaient pris le contrôle du pont du Bosphore.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, plusieurs dizaines de militaires appuyés par des chars avaient pris le contrôle du pont du Bosphore. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un tribunal turc a condamné jeudi à la prison à vie plusieurs dizaines de militaires. Il les a reconnus coupables d'avoir pris part à des affrontements meurtriers sur l'un des principaux ponts d'Istanbul dans la nuit du putsch manqué en 2016.

Selon l'agence de presse étatique Anadolu, 72 personnes, dont un lieutenant-colonel, ont été reconnues coupables de «tentative de renversement de l'ordre constitutionnel». Elles ont été condamnées à des peines de prison à perpétuité.

Par ailleurs, 27 accusés ont été condamnés à plus de 15 ans de prison pour «complicité de tentative de renversement de l'ordre constitutionnel», selon l'énoncé du verdict. Celui-ci survient à trois jours de la commémoration du deuxième anniversaire du putsch avorté.

Centaines de procédures judiciaires

Ce procès fait partie des centaines de procédures judiciaires ouvertes à travers le pays après la tentative de coup d'Etat du 15 au 16 juillet 2016 mise en échec par le président Recep Tayyip Erdogan. Les faits jugés jeudi se sont déroulés lors de l'un des principaux épisodes du coup de force qui s'est tenu sur l'un des trois ponts qui enjambent le Bosphore, à Istanbul.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, plusieurs dizaines de militaires appuyés par des chars avaient pris le contrôle du pont du Bosphore pendant plusieurs heures, mitraillant des civils qui marchaient sur eux pour protester. La reddition de ces soldats factieux au petit matin du 16 juillet avait marqué l'échec du putsch.

Ankara impute la tentative de putsch au prédicateur Fethullah Gülen. Ce dernier, qui réside aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années, nie toute implication.

Les autorités turques ont lancé des purges d'une ampleur sans précédent contre ses partisans présumés, mais aussi des opposants prokurdes et des journalistes critiques. Depuis le putsch manqué, quelque 77'000 personnes ont été incarcérées et plus de 150'000 limogées ou suspendues (ats/nxp)

Créé: 12.07.2018, 13h40

Articles en relation

Erdogan nomme son gendre aux Finances

Turquie Le nouveau cabinet turc compte comme prévu seize ministres, avec le gendre de Recep Tayyip Erdogan qui reçoit le portefeuille clé des Finances. Plus...

Erdogan aux manettes avec des pouvoirs accrus

Turquie Dans le nouveau système turc, le poste de Premier ministre est supprimé et le président pourra nommer la moitié du Conseil des juges. Plus...

Plus de 18 000 fonctionnaires limogés

Turquie Alors que les médias turcs affirment que l'état d'urgence pourrait être levé lundi, un nouveau décret a annoncé le limogeage de nombreux fonctionnaires. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...