Migrants: Rome fait pression sur l'UE

Crise Plus de 10'200 migrants ont été secourus entre dimanche et mardi au large de la Libye. L'Italie demande l'aide de l'Union européenne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités italiennes ont appelé à l'aide mercredi l'Union européenne pour la prise en charge des migrants venant des côtes africaines. Elles ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, a-t-on déclaré de source proche du dossier.

«On ne peut plus continuer comme ça», a affirmé une source proche du gouvernement, après des informations de médias italiens faisant état d'une telle menace.

Selon ces médias, le représentant italien auprès de l'Union européenne, Maurizio Massari, a rencontré à Bruxelles le commissaire européen chargé de l'Immigration, Dimitri Avramopoulos, et lui a remis une lettre dans laquelle l'Italie explique qu'après les dernières arrivées massives de migrants sur ses côtes au cours des derniers jours, «la situation a atteint la limite du supportable».

Plus de 10'200 migrants ont été secourus entre dimanche et mardi au large de la Libye, dont 5000 pour la seule journée de lundi, 3300 dimanche et 1900 mardi. Les garde-côte italiens coordonnent ces opérations de sauvetage en Méditerranée, mais de nombreux bateaux étrangers, y compris plusieurs affrétés par des ONG, y participent.

Situation ingérable

Tous ces migrants sont ensuite transportés vers des ports italiens où ils sont hébergés dans des centres d'accueil dont la capacité est saturée.

«Si on continue avec ces chiffres, la situation va être ingérable même pour un pays grand et ouvert comme le nôtre», a déclaré le président italien Sergio Mattarella à Ottawa, cité par les médias italiens.

L'Italie se plaint depuis des années d'être livrée à elle-même face à la crise migratoire et aux arrivées grandissantes de migrants en provenance de Libye, et appelle à davantage de solidarité de la part de ses partenaires européens.

Selon le ministère italien de l'Intérieur, plus de 73'300 migrants sont arrivés sur le territoire national depuis le début de l'année, en hausse de plus de 14% sur la même période en 2016.

Selon le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR), 2005 personnes sont mortes ou sont portées disparues depuis le début de l'année en tentant de traverser la Méditerranée. (ats/nxp)

Créé: 28.06.2017, 20h04

Articles en relation

Plus de 8000 migrants secourus en mer

Méditerranée Les gardes-côtes sont venus en aide à des milliers de personnes, en quarante-huit heures. Plus...

Un collectif veut entraver le travail des ONG

Migrants Defend Europe promet de mettre tout en oeuvre pour empêcher le travail de ceux qui aident les réfugiés en Méditerranée. Plus...

Naufrage: 10 morts et des dizaines de disparus

Méditerranée Alors que 1650 migrants ont été secourus au large de la Libye samedi, 10 autres sont morts et plusieurs dizaines ont disparus. Plus...

Plus de 900 personnes secourues en 48 heures

Méditerranée Des migrants se trouvaient à bord de cinq grandes barques, une petite barque et deux canots pneumatiques. Plus...

Ils meurent dans un camion frigorifique

Libye Sept migrants d'Afrique sub-saharienne ont été retrouvés sans vie dans un camion frigorifique abandonné près de la capitale libyenne Tripoli. Il y avait 35 migrants à bord. Plus...

Galerie photo

Crise migratoire: le drame des réfugiés en Méditerranée (oct.2015-avr.2016)

Crise migratoire: le drame des réfugiés en Méditerranée (oct.2015-avr.2016) Les migrants et les réfugiés traversent la Méditerranée pour atteindre l'Italie ou la Grèce.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...