Le Mexique ne veut plus d'aide militaire des USA

Amérique latineLe président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador préférerait à la place des investissements économiques dans son pays.

Le président du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador.

Le président du Mexique, Andres Manuel Lopez Obrador. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Mexique ne veut plus de l'assistance des Etats-Unis en matière de sécurité, a affirmé mardi le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador. Celui-ci espère à la place des investissements économiques dans son pays et en Amérique centrale.

Lancée en 2008, l'initiative Merida vise à combattre le trafic de drogue à l'aide d'équipements militaires américains, de soutien technique et d'entraînement des forces de l'ordre au Mexique et ailleurs en Amérique latine. Dans le cadre de ce plan, ces pays ont reçu plus de 3 milliards de dollars sur la période.

«Nous voulons que l'initiative Merida soit totalement réorientée, parce qu'elle n'a pas fonctionné. Nous ne voulons pas de coopération autour de l'utilisation de la force, mais nous voulons une coopération sur le développement économique», a indiqué M. Lopez Obrador lors de sa conférence de presse quotidienne au palais national.

Un tel investissement aiderait non seulement à lutter contre le trafic de drogue mais aussi contre le flux de migrants, estime le président de gauche «anti-système», qui a pris ses fonctions le 1er décembre dernier. «Nous proposons un plan de développement pour le sud-est du Mexique et l'Amérique centrale. Nous voulons des investissements visant les activités productives et la création d'emplois. Nous ne voulons pas d'hélicoptères d'attaque» a-t-il insisté.

Progrès en cours

Interrogé sur l'accueil réservé à cette proposition par les autorités américaines, Lopez Obrador est resté évasif: «Nous faisons des progrès dans ce domaine». Lundi, son ministre à la Sécurité, Alfonso Durazo, avait suggéré que les fonds de l'initiative Merida servent à financer la Garde nationale, une force nouvelle que Lopez Obrador va créer pour lutter contre la violence et le narcotrafic.

Le président a écarté cette piste, indiquant que le Mexique pouvait financer seul ce nouveau corps, qui devrait compter 150'000 hommes d'ici la fin de son mandat en 2024. Lopez Obrador ne veut pas non plus d'instructeurs américains pour assurer leur formation. «L'armée (mexicaine) a des capacités, elle possède des écoles de formation» a-t-il justifié. (ats/nxp)

Créé: 08.05.2019, 01h52

Droits anti-dumping sur les tomates mexicaines

Les Etats-Unis ont annoncé mardi qu'ils imposaient des droits anti-dumping sur les tomates mexicaines, une mesure susceptible de renforcer les tensions entre les deux pays qui n'ont toujours pas ratifié le traité de libre-échange trilatéral nord-américain. Cette mesure résulte de l'abrogation d'un accord passé entre les deux pays en 2013, qui suspendait une enquête sur du dumping présumé sur les tomates mexicaines, a expliqué le département du Commerce américain dans un communiqué. En attendant de trouver un éventuel nouvel accord, les Etats-Unis vont collecter des droits anti-dumping de 17,5%.

Articles en relation

Trump envoie des «soldats armés» à la frontière

Mexique Le président américain a indiqué sur Twitter qu'il allait envoyer des «soldats armés» à la frontière après un incident avec des militaires mexicains. Plus...

Obrador s'inquiète pour la sécurité des migrants

Mexique Le président du Mexique souhaite limiter le flux de migrants se rendant au nord du pays, pour leur propre sécurité. Plus...

Trump à la frontière: «On est complet»

USA-Mexique Le président américain s'est rendu vendredi à Calexico, à la frontière mexicaine, où il a inspecté un tronçon de mur. Plus...

Trump a trouvé son nouvel ambassadeur au Mexique

Etats-Unis Le président américain a désigné Christopher Landau, un avocat conservateur, pour reprendre ce rôle délicat. Plus...

Le Pentagone débloque 1 milliard pour le mur

Etats-Unis / Mexique Le ministre de la Défense a annoncé lundi soir avoir débloqué un milliard de dollars pour la construction d'une section du mur frontalier avec le Mexique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Regula Rytz vise le siège d'Ignacio Cassis
Plus...