Les mariages plus forts que le «shutdown»

Etats-UnisA Washington, l'amour est plus fort que le «shutdown». Les couples pris au piège par la fermeture partielle des administrations ont été entendus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La maire de Washington, Muriel Bowser, a signé vendredi une mesure d'urgence autorisant les fonctionnaires de la capitale à régulariser les unions à la place du bureau des mariages, fermé depuis le 22 décembre faute de financement par l'Etat fédéral.

Le bureau des mariages fait partie du tribunal du District de Columbia mais son budget vient du gouvernement et les agents de ce service, considérés comme «non essentiels», ont été mis en congé sans solde.

«Ils peuvent fermer le gouvernement américain, mais ils ne peuvent pas éteindre l'amour dans le District de Columbia», avait affirmé cette semaine le conseiller municipal Brandon Todd en présentant le texte.

Acronyme bien choisi

Cette loi, à l'acronyme bien choisi «LOVE» («Amour», en anglais) est valable pour 90 jours et évite aux futurs mariés comme Claire O'Rourke de se retrouver dans une situation kafkaïenne.

Cette jeune résidente de Washington doit épouser ce samedi son fiancé, Sam Bockenhauer. «Nous ne pouvions pas signer tous les certificats légaux pendant le shutdown sans avoir un certificat de mariage, donc nous allions avoir une fête merveilleuse, bien sûr, mais nous ne pouvions pas être légalement mariés à Washington avant d'avoir notre certificat», explique-t-elle à l'AFP. Ce certificat est notamment nécessaire pour remplir une déclaration d'impôt.

Certains tourtereaux, comme Dan Pollock et Danielle Geanacopoulos, n'ont pas pu attendre pour se marier par manque de temps. Le couple s'est présenté au bureau des mariages le 27 décembre, découvrant qu'il était fermé, seulement deux jours avant la cérémonie prévue.

«Beaucoup de chaos»

«En réalisant que nous ne pourrions pas obtenir de certificat, nous étions à court de temps alors que la famille et les amis allaient nous rejoindre à Washington, alors nous nous sommes concentrés sur ce qui était vraiment important: la fête. Le reste pouvait attendre», raconte Danielle.

La mère de la mariée, Daphne, se dit «enchantée». «Nous avons eu une belle et grande fête de mariage il y a deux semaines, et c'est merveilleux qu'il soit désormais officiel», explique-t-elle tout sourire.

Pour Caitlin Walters, qui doit épouser Kirk Kasa le 2 février sur le campus de l'Université catholique de Washington, le «shutdown» ne restera que comme «un petit ralentissement sur notre route».

«Évidemment, nous étions au courant du shutdown mais nous ne savions pas que cela affecterait directement notre capacité à nous marier légalement à Washington», dit cette résidente de New York, qui voulait absolument organiser la cérémonie dans la capitale.

«Il y a beaucoup de chaos»

Plus largement, l'impasse budgétaire pénalise tout le secteur du mariage, explique Rachel Rice, organisatrice de mariages qui a dû récemment relocaliser une cérémonie à la dernière minute en Virginie. «Il y a beaucoup de chaos, d'incertitudes pour mes clients», dit-elle. «Même si les administrations rouvraient le mois prochain, les gens pourraient dire je ne peux pas attendre pour réserver la salle, le traiteur, le photographe».

Les employés fédéraux mis en congé et qui n'ont pas reçu leur salaire censé être versé vendredi pourraient également réduire leur budget, ajoute-t-elle.

Le «shutdown» a aussi gâché une partie du programme nuptial de Claire O'Rourke. La Galerie nationale des portraits, où elle voulait faire la photo officielle de son mariage, est fermée comme la plupart des musées de l'institution Smithsonian dans la capitale. (afp/nxp)

Créé: 12.01.2019, 07h31

Articles en relation

Le «shutdown» le plus long de l'histoire

Etats-Unis Trump ne compte pas appliquer rapidement la procédure d'urgence nationale face au «shutdown» qui vient de battre un record. Plus...

Donald Trump ne se rendra pas au WEF

Davos (GR) Le président américain a annoncé jeudi qu'il ne viendrait pas au Forum économique de Davos. Plus...

Les fonctionnaires punis par le «shutdown»

Etats-Unis Factures non payées, risque d'expulsion: la fermeture partielle des administrations touche durement les fonctionnaires. Plus...

«Nous devons construire le mur», martèle Trump

Etats-Unis Le président américain est resté inflexible dimanche dans sa volonté de construire un mur à la frontière du Mexique alors que le shutdown paralyse toujours le pays. Plus...

Peu d'avancées pour mettre fin au «shutdown»

Etats-Unis Les républicains et les démocrates ne sont pas parvenus à trouver un accord ce samedi, selon Donald Trump. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Parlement veut plus de femmes à la tête des grandes entreprises
Plus...