Des manifestants blessés par balles à Tegucigalpa

HondurasDes étudiants ont été blessés par des tirs de la police militaire alors qu'ils réclamaient la démission du président Hernandez.

Trois personnes avaient été tuées à l'arme à feu et vingt autres blessées la semaine dernière.

Trois personnes avaient été tuées à l'arme à feu et vingt autres blessées la semaine dernière. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police militaire a tiré lundi à Tegucigalpa sur des étudiants, qui réclamaient la démission du président du Honduras Juan Orlando Hernández, faisant au moins quatre blessés. Les protestataires manifestaient pour dénoncer la réforme de l'éducation.

«Environ quarante policiers militaires ont pénétré sur le campus universitaire sans autorisation» et ont poursuivi les étudiants «en leur tirant dessus à balles réelles», a raconté un des directeurs de l'université nationale autonome du Honduras (UNAH).

Quelque 2000 étudiants avaient auparavant bloqué le boulevard longeant cette université, la plus importante du pays. Arrivée sur place, la police a tenté de les disperser à l'aide de gaz lacrymogène, et les étudiants ont riposté à l'aide de pierres. Les policiers militaires ont alors fait feu et quatre étudiants ont été atteints par des balles dans les jambes, selon le responsable.

Trois personnes avaient été tuées à l'arme à feu et vingt autres blessées la semaine dernière au Honduras au cours de manifestations antigouvernementales. Le mouvement de protestation contre le président Hernandez a démarré il y a un mois à la suite de l'adoption de deux décrets réformant les systèmes de santé et d'éducation, dont les détracteurs affirment qu'ils visent à privatiser ces deux services publics. (ats/nxp)

Créé: 25.06.2019, 06h14

Articles en relation

Trois morts et 20 blessés dans des manifestations

Honduras Trois personnes ont été tuées à l'arme à feu à Tegucigalpa lors de manifestations antigouvernementales. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...