Malnutrition: l'UNICEF dévoile des chiffres effarants

RapportDans les pays pauvres, 5 enfants sur 6 de moins de 2 ans ne consomment pas assez d'aliments nutritifs pour leur âge.

Salem Abdullah Musabih a 6 ans. Il est hospitalisé à Hodaida, au Yémen.

Salem Abdullah Musabih a 6 ans. Il est hospitalisé à Hodaida, au Yémen. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La moitié des enfants âgés entre six et 23 mois ne sont pas nourris assez régulièrement. Et un manque généralisé d'aliments solides et d'ingrédients variés les privent de nutriments essentiels à un moment où leurs cerveaux, os et corps en pleine croissance en ont le plus besoin, explique l'UNICEF dans un rapport publié deux jours avant la journée mondiale de l'alimentation. Cette carence pèse sur leur développement physique et cognitif, met en garde vendredi l'UNICEF.

«Comment se peut-il qu'en 2016 nous ayons toujours autant d'enfants qui ne sont pas assez nourris pour vivre une croissance saine?», s'interroge France Bégin, conseillère en nutrition pour l'UNICEF à New York, lors d'un entretien téléphonique avec Reuters. Les deux premières années de la vie sont primordiales, explique celle qui a participé à l'écriture du rapport.

L'Asie du Sud et l'Afrique subsaharienne sont les régions où le nombre de repas est le plus bas. Simultanément, ces régions accusent celui de retard de croissance le plus élevé.

Les répercussions d'un bon départ sont énormes selon l'agence des Nations Unies. Améliorer la qualité et la quantité des repas des jeunes enfants pourrait en effet sauver quelque 100'000 vies par année, réduire les coûts de la santé et améliorer la productivité de l'adulte.

Dénutrition

Par ailleurs, moins d'un tiers des nourrissons et des jeunes enfants des pays en développement sont nourris avec des aliments suffisamment variés. La majorité risque ainsi la dénutrition, affirme encore le rapport.

Unicef s'inquiète également de constater qu'un tiers des enfants ne reçoit pas d'aliments solides dès l'âge recommandé de six mois. En 2000, la proportion était de la moitié des bambins de cet âge.

La malbouffe riche en gras, sucre et sel mais pauvre en nutriments et protéine s'invite de plus en plus dans le régime alimentaire des enfants quel que soit le développement du pays, relève en outre France Begin.

Des études au Sénégal, Népal, Tanzanie et Cambodge ont montré qu'un grand nombre d'enfants mangeant des en-cas malsains habitent en ville mais les zones rurales sont également concernées, souligne-t-elle. Ces nourritures sont largement promues dans beaucoup de pays et les parents ne savent pas forcément qu'elles sont malsaines pour leurs enfants, déplore la nutritionniste.

«Ces enfants n'ont déjà pas suffisamment de nutriments dans leur régime pour grandir correctement alors si vous remplacez les bons aliments (qu'ils reçoivent) avec de la nourriture qui n'apporte que du gras et du sucre... vous ne donnez aucune chance à l'enfant».

L'UNICEF appelle les gouvernements et le secteur privé à investir davantage et plus précisément pour que la nourriture riche en substance nutritive soit abordable pour les familles les plus pauvres. «Chaque enfant a le droit à un début sain dans la vie», conclut l'agence. (ats/nxp)

Créé: 14.10.2016, 10h02

Articles en relation

La malnutrition devient la «nouvelle norme»

Santé L'obésité progresse partout, tandis que la dénutrition persiste dans les pays les plus pauvres, relève une étude dévoilée mardi. Plus...

La malnutrition atteint un «seuil d'urgence»

Niger Sur l'année, plus d'un million d'enfants pourraient nécessiter des soins. Ils sont les plus à risque face à la malnutrition. Plus...

70% des personnes affamées dans le monde sont des femmes

Pauvreté Ce mardi, à l'occasion de la journée de la femme, la rapporteuse spéciale de l'ONU pour le droit à l'alimentation a dénoncé une discrimination flagrante face à la malnutrition. Plus...

Cinq nouveaux décès dus à la malnutrition à Madaya

Syrie Depuis un mois, la malnutrition a fait au moins 32 morts parmi les 42'000 habitants de cette localité située près de la frontière libanaise, dans le sud-ouest de la Syrie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...