Passer au contenu principal

VenezuelaMaduro célèbre «l'échec » de Juan Guaido

Le dirigeant vénézuélien a crié «victoire» lors d'une marche à Caracas, décrivant Juan Guaido comme un «nigaud servile».

«Qui t'a élu ?», a lancé le président socialiste à l'adresse du chef de file de l'opposition.
«Qui t'a élu ?», a lancé le président socialiste à l'adresse du chef de file de l'opposition.
AFP

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a célébré jeudi, lors d'une marche à Caracas «l'échec de l'aventure putschiste» de Juan Guaido, un an après la proclamation de l'opposant comme président par intérim du pays.

«Putain, qui t'a élu ?», a lancé le président socialiste à l'adresse du chef de file de l'opposition, depuis le balcon du Palais présidentiel de Miraflores, devant des centaines de ses partisans participant à une «manifestation anti-impérialiste».

LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
LEs services de renseignements vénézuéliens ont mené une perquisition dans les bureaux du chef de l'opposition Juan Guaido, actuellement en Europe. (Mardi 21 janvier 2020)
AFP
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
Le secrétaire d'État américain a appelé à en «finir avec la tyrannie» de celui qu'il ne considère plus comme le président du Venezuela. (Lundi 20 janvier 2020)
AFP
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
Lilian Tintori, la femme du leader de l'opposition Leopoldo Lopez, estime qu'elle est retenue contre son gré au Venezuela, alors qu'elle doit partir à l'étranger pour rencontrer plusieurs dirigeants européens. (Samedi 2 septembre 2017)
1 / 150

Vêtu d'une chemise rouge, Nicolas Maduro a qualifié de «nigaud servile» et «traître à la patrie» le président du Parlement, qui s'était proclamé le 23 janvier 2019 président par intérim du pays, estimant que le chef de l'État usurpait le pouvoir après des élections «frauduleuses» en 2018. Le président socialiste a crié «victoire», ironisant sur la tournée internationale de l'opposant - un «show», a-t-il dit, destiné à faire la promotion de son «échec».

«Seuls, nous n'y arriverons pas»

Bravant une interdiction de sortie du territoire, Juan Guaido s'est rendu en Colombie où il a rencontré lundi le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, qui a promis plus d'«actions» de soutien contre la «tyrannie» de Nicolas Maduro. De là, il est allé au Royaume-Uni, en Belgique puis en Suisse. Vendredi et samedi, il doit rencontrer des migrants vénézuéliens à Paris et Madrid.

«Seuls, nous n'y arriverons pas», a déclaré l'opposant jeudi, dans un appel à l'aide lancé devant l'élite économique et politique mondiale réunie au sommet de Davos, en Suisse. Initiée il y a un an, son offensive pour évincer le président vénézuélien Nicolas Maduro n'a pas abouti, malgré le soutien des États-Unis et d'une cinquantaine d'autres pays.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.