«La lumière de Khashoggi ne pâlira jamais»

Etats-UnisLes filles du journaliste assassiné au consulat saoudien à Istanbul ont rendu un vibrant hommage à leur père, vendredi.

«Jamal Khashoggi était un homme complexe, mais pour nous, ses filles, il était simplement  papa », écrivent-elles, se remémorant ses nombreux voyages, dont il rapportait «des cadeaux et des histoires fascinantes».

«Jamal Khashoggi était un homme complexe, mais pour nous, ses filles, il était simplement papa », écrivent-elles, se remémorant ses nombreux voyages, dont il rapportait «des cadeaux et des histoires fascinantes». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous promettons que sa lumière ne pâlira jamais»: dans un hommage poignant publié par le Washington Post, les filles du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné début octobre dans le consulat de son pays à Istanbul, s'engagent à maintenir vivant l'héritage de leur père.

Jamal Khashoggi, journaliste critique du prince héritier saoudien et exilé aux Etats-Unis, collaborait régulièrement avec le Washington Post. Son meurtre a provoqué une onde de choc mondiale et a considérablement terni l'image de l'Arabie saoudite. «Il ne s'agit pas d'un éloge funèbre, car cela confèrerait un sentiment de fin», écrivent Noha Khashoggi et Razan Jamal Khashoggi dans un texte publié en ligne par le quotidien vendredi soir. «C'est plutôt la promesse que sa lumière ne pâlira jamais, que son héritage sera préservé parmi nous.»

Après avoir dans un premier temps nié la disparition de Khashoggi, Ryad a fini par reconnaître sous la pression internationale qu'il avait été tué dans l'enceinte de sa représentation lors d'une opération «non autorisée». Une version contestée par la plupart des observateurs, qui estiment que le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane ne pouvait pas ne pas être au courant.

«Sa lumière ne pâlira jamais»

«Jamal Khashoggi était un homme complexe, mais pour nous, ses filles, il était simplement papa », écrivent-elles, se remémorant ses nombreux voyages, dont il rapportait «des cadeaux et des histoires fascinantes».

«Nous savions depuis très jeunes (...) qu'il était un homme important dont les mots avaient un effet sur les gens à une grande distance», expliquent-elles. Pour lui, «écrire n'était pas seulement un métier; c'était une obsession. C'était ancré au coeur de son identité, et cela le gardait en vie.»

«Dorénavant, ses mots maintiennent son esprit avec nous, et nous sommes reconnaissantes de cela», affirment-elles.

Jamal Khashoggi «n'était pas un dissident», assurent encore Noha et Razan Jamal Khashoggi, et même s'il avait refait sa vie aux Etats-Unis, «il n'a jamais abandonné l'espoir pour son pays». «Si être un écrivain était enraciné dans son identité, être saoudien faisait partie de la même racine.» (afp/nxp)

Créé: 24.11.2018, 15h54

Articles en relation

La Chambre des représentants va enquêter

Affaire Khashoggi Donald Trump a promis mardi de rester un «partenaire indéfectible» de l'Arabie saoudite. Ces propos n'ont pas plu à tout le monde. Plus...

Ça s'est passé cette semaine

Vu sur le web Video Ces événements se sont déroulés entre le 16 et le 23 novembre 2018. Une prière pour Khashoggi, la planète étouffe, les cachalots bouffent du plastique et en France des types en gilet jaune râlent... Plus...

Trump a l'intention de «fermer les yeux»

Affaire Khashoggi Pour Ankara, le président américain n'a aucune envie de se mettre à dos l'Arabie saoudite à propos du meurtre du journaliste. Plus...

Pas d'issue à la crise entre Doha et Ryad

Crise dans le Golfe Le Qatar veut que les commanditaires du meurtre de Khashoggi soient jugés. Mais il bute sur une puissante alliance entre l'Arabie saoudite et 3 puissances régionales. Plus...

La France sanctionne dix-huit Saoudiens

Affaire Khashoggi La décision française est similaire à celle prise par l'Allemagne lundi, qui a interdit de territoire dix-huit Saoudiens, en lien avec l'affaire Khashoggi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...